Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: l'ancien ministre Mahamat Abdoulaye accuse !

Communiqué de presse

 

21 Avril : annonce des résultats tant attendus des élections présidentielles au Tchad. Surprise pour les naïfs, les esprits non préparés. Un non évènement pour les observateurs avertis. La principale victime est le peuple tchadien, en particulier la jeunesse, la masse populaire.

 

Auteur : Idriss Deby, le MPS, la classe politique ; complice : la communauté internationale. Il faut remarquer qu’il y a une fausse grille de lecture des résultats à travers la géopolitique nationale.

D’abord un fait constant : les masses rurales, généralement analphabètes, sont faciles à manipuler : achat de conscience, rapports claniques, diabolisation de l’adversaire, intimidations, mystifications etc.

Secundo : s’agissant des citadins, il y a une prise de conscience à partir des analyses politiques, la situation socio-économique. Du fait que la zone septentrionale est vaste, les infrastructures routières sont défectueuses, la très faible représentation de l’opposition dans les bureaux de votes, l’utilisation de la terreur par le régime à travers les responsables administratifs, militaires, traditionnels etc., ont facilité les bourrages des urnes, la falsification des procès-verbaux, la non prise en compte de fiches de résultats.

Tertio : la faiblesse de l’opposition pour ne pas avoir formé le peuple à la culture démocratique, la manque de moyens humains et surtout matériels et financiers pour faire une campagne adéquate.

Que va-t-il se passer ?

A court terme la communauté internationale va chercher à apaiser les tensions pour éviter un conflit post-électoral. Le régime va faire des propositions alléchantes à l’opposition : c’est le peuple qui sera le principal perdant. Mais à terme le peuple tirera les leçons à travers ce qui se passe ailleurs : Burkina, Sénégal, Benin, Nigeria… Ce sera l’aspect positif, l’avenir avec le concours de la jeunesse et les vrais patriotes. Donc ce n’est pas la fin du monde, c’est plutôt le compte à rebours des opportunistes, des lâches, des fatalistes et des inconscients.

Fait le 22 avril 2016

Mahamat Abdoulaye