Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: Deby désespérément à la recherche de l'électorat dans la région de Sila(Goz-Beida)

 

   
 
     
 
 

Selon des sources concordantes, Idriss Deby serait en deplacement dans la region de Sila. Deby est accompagné d'une importante délégation composée de plusieurs membres du gouvernement, des députés de la region, des hauts conseillers, du secrétaire général du MPS et ses adjoints ainsi que des présidents des partis alliés  au MPS.

Rappelons que la population de la région de Sila a vécu depuis l'arrivée du MPS, la période la plus sombre de son histoire, une région oubliée et laissée à la merci des prédateurs de tout bord. À commencer par les effets de conflit du Darfour, le genocide causé par les djandjawids dont personne n'en parle, le Vol à main armée, les personnes deplacées depuis 2006, rescapées de genocide de Djandjawids et vivant eparpillées dans une dizaine des camps sont oubliées à leur triste sort, les assassinats en masse sans oublier les abus du tout puissant gouverneur Moussa Haroun Tirgo avec son horde des agents de sécurité qui sèment le terreur sur les paisibles citoyens.

 

La population a accueilli unanimement le président de l'UNDR de Kebzabo lors de son passage à Gozbeida il ya trois jours et a montré son adhésion au programme politique de ce dernier par la création massive des bureaux du soutien au candidat de l'UNDR et la fermeture ou la transformation des certains bureaux du MPS en bureaux de l'UNDR ou d'autres partis en competition.

Cette attitude digne de la maturité de la population de Sila montre clairement que la région de Sila avec ses 209148 électeurs a opté pour le changement. Car la region est marginalisée depuis l'arrivée du MPS jusqu'à nos jours et considérée à tort ou à raison comme le fief de rébellion.

Le Darsila manque systématiquement tous les services publics même les plus élémentaires...par exemple l'eau potable, l'électricité, un seul hôpital, certaines Sous/préfectures n'ont même pas un centre de santé ou un collège.

Le phénomène des bogo bogo bât son record avec la complicité du gouverneur Tirgo qui a pris la population de Sila en otage, manque des édifices publics, la plupart des autorités administratives déconcentrées n'ont pas des bureaux et donc construisent des hangars pour exercer leurs activités, sur le plan de communication, il n'ya aucune route praticable en saison pluvieuse qui dure de 4 à 5 mois. Et la liste est exhaustive.... 

Désormais la population à pris toutes les dispositions nécessaires pour ne pas voter le président sortant Deby. Les années de démagogie et de flatterie sont révolues. Quelque soit le discours que Deby va tenir n'aura aucun effet sur le choix de la population de Sila.


Correspondant particulier

 
 
  -- envoyé par Wad Sila (tchatchenitaga@yahoo.fr)