Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 Présidentielle Tchadienne: des heurts surviennent à l’ambassade du Tchad au Cameroun

Le vote qui a eu lieu le 9 avril dernier n’a pas été sans incident. Des délégués des partis de l’opposition de cette représentation diplomatique ont été expulsés.

A l’ambassade du Tchad au Cameroun situé à Yaoundé, le vote comptant pour l’élection présidentielle a débuté à 7 heures. En face de l’entrée de l’ambassade des fichiers électoraux qui étaient entreposés indiquaient environ 1800 électeurs. Les compatriotes d’Idriss Deby jusqu’ici s’acquittaient de leurs devoirs civiques sans problème. C’est aux environs de 13 heures que le climat s’est dégradé. Au point de connaître l’expulsion des délégués des partis de l’opposition de cette représentation diplomatique.

«Le premier constat que nous faisons c’est qu’il y’a environ deux urnes cassées. Le président de la cellule est saisi pour qu’il prenne acte. Il nous a dit d’apporter le scotch tout en précisant que ce n’est pas grave», explique Toussaint Amigué Balama le délégué de l’Union nationale pour le développement et le renouveau. La situation se dégrade lorsque les militants du parti le Mouvement patriotique du salut du président sortant débarquent et commencent à battre campagne.

«Les 20 délégués représentant les différents partis accompagnés du président de la cellule sont allés leur demander d’arrêter leur vacarme et que le temps de la campagne était terminée», relate le journal Mutationsédition en kiosque du 12 avril 2016 en kiosque.

Un peu plus tard à 17 heures, l’ambassadeur va demander l’arrêt du vote malgré le fait que plusieurs personnes n’avaient pas encore voté. Sur son ordre, le président de la cellule va demander à son tour à tout le monde sans exception de rentrer. Un avis aucunement partagé par les militants et les électeurs.

Après de houleux échanges, l’ambassadeur va finir par faire appel aux agents de la police du commissariat de sécurité publique du 10ème arrondissement. C’est ainsi que suite à la résistance des militants et des électeurs, certains vont être tout simplement expulsés.

Liliane J. Ndangue

Le vote qui a eu lieu le 9 avril dernier n’a pas été sans incident. Des délégués des partis de l’opposition de cette représentation diplomatique ont été expulsés.