Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Menace à l’encontre des travailleurs grévistes au Tchad : Abdoulaye Sabre Fadoul se trompe de l’époque

Après avoir séquestré et embastillé l’ensemble des dirigeants de la société civile au Tchad, Abdoulaye Sabre Fadoul, Secrétaire Général du Gouvernement, a menacé par des propos violents, cette fois-ci, les travailleurs grévistes qui ne viennent pas aux bureaux, suite au mot d’ordre lancé par l’Union des Syndicats du Tchad (UST), mobilisée contre l’arbitraire dans le pays.

 

Au Tchad, le Secrétaire Général du Gouvernement (SGG), Abdoulaye Sabre Fadoul, est en colère contre les fonctionnaires qui refusent de venir au travail suite au mot d’ordre de l’Union des Syndicats du Tchad (UST).

Au regard des menaces proférées à l'encontre des travailleurs tchadiens, Abdoulaye Sabre Fadoul semble se tromper de cible et même de l'époque. La grève est un moyen légal reconnu à toute structure syndicale qui revendique acquis sociaux et salariaux.

En effet, le régime n’a ni les moyens ni les ressources humaines nécessaires pour contrôler l’ensemble des travailleurs tchadiens et pouvoir les sanctionner.

Les Tchadiens ne sont pas dupes : une solidarité en appelle d’autres et le pays risquera d’être paralysé si le SGG insiste et s’aventure dans sa logique à poursuivre la menace.

Ce qui est sûr l’intervention à travers les ondes des médias nationaux du SGG, est enregistrée et remise au Bureau International du Travail (BIT),comme preuve.

Autre démarche menée par les citoyens tchadiens à l’étranger, c’est d’avoir contacté le bureau de Fatou Bensouda, procureure auprès de la Cour Pénale Internationale (CPI), pour inscrire le nom d’Abdoulaye Sabre, comme le futur Blé Goudé tchadien. Il pourra être inquiété par une procédure judiciaire si jamais Idriss Deby qui sera battu le 10 avril prochain à l’élection présidentielle, quitterait de force son pouvoir.

Rien ne peut justifier la menace d’Abdoulaye Sabre contre des fonctionnaires consciencieux et patients qui sont régulièrement intimidés et terrorisés par des propos d’un autre âge.

En tout cas, les travailleurs tchadiens ne céderont en aucun cas de figure de ces menaces et l’UST demeurera mobilisée, pour défendre les droits fondamentaux légaux au Tchad de tous ceux qui appellent de leurs vœux au respect d’un Etat de droit et à la dignité humaine bafouée par un régime illégitime et impopulaire.

 

Makaila.fr