Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

LE QUATRIÈME POUVOIR SE DÉMOCRATISE

Tout change avec l'évolution scientifique, toute chose à une fin et, peu importe la manière dont le feuilleton finira.

La politique prônée par nos chefs d'États est basé sur le totalitarisme clanique absolu, maquiller de l'extérieur par multipartisme, la liberté d'expression, les élections libre afin de donner un visage démocratique à cette fameuse machine d'exploitation et de répression baptisée ÉTAT DÉMOCRATIQUE ET SOUVERAIN.

L' accaparation du fauteuil présidentiel d'une manière prolongée et sans partage du pouvoir, est dû au contrôle systématiquement que le gouvernement excerce sur les quatre pilleurs de l'appareil d'État, à savoir le pouvoir exécutif et législatif, le pouvoir économique, l'armée et enfin le pouvoir de presse.

Notre fauteuil présidentiel à besoin de ces quatre pieds, pour avoir une stabilisation une fois qu'on s'installe dedans. Et une moindre défaillance de ses pieds, c'est le déséquilibre assuré et voire même une chute avec des conséquences irréversibles.

 

Oui, aujourd'hui notre monde à beaucoup changé, grâce à cette révolution scientifique galopante. Et cette évolution de la science est venue perturber notre système de gouvernance primitif, parmi eux, le redoutable arme des faibles: LES RÉSEAUX SOCIAUX.

Ils empietent gravement sur une grande partie du quatrième pouvoir, qui va déséquilibrer terriblement l'appareil d'État.

ces réseaux sociaux ont donné naissance, des électrons libres et nouveaux adeptes incontournable de la politique actuelle, que je les nomme ici LES ACTIVISTES.

À l'ère de l'informatique au service de la communication et de sensibilisation, nos gourvernements n'ont plus le monopole du quatrième pouvoir, qu'ils ont taillé à leurs convenances depuis la première heure de l'indépendance de nos pays.

Le Facebook, le Whatsapp, le veber, et pour ne votre que ceux-là qui sont à nos jours des véritables armes des plus faibles sur les plus forts. Cette machine de communications et sensiblisations constitue en elle seule une véritable métastases aux régimes au profil unique.

À une date récente, les réseaux sociaux sont à la base du démantèlement de l'armée du colonel GHADDAFI, la plus ' puissate de l'Afrique, et qui a occasionné par suite par la mort de ce dernier. BEN ALI du Tunisie, HOUSNI MOUBARAK de l'Égypte en font partie des victimes des réseaux sociaux.

Au Tchad avec l'affaire ZOUHOURA, la petite fille de 17 ans, enlevée, séquestrée et puis violée par sept garçons, tous fils des hauts responsables de l'État ( fils du ministre des affaires étrangères du Tchad et les reste tous fils des généraux de l'armée Tchadienne).

Grâce aux informations postées sur les réseaux sociaux, l'affaire ZOUHOURA a soulevé toute la plaque tectonique des couches sociales Tchadienne, malgré les camouflages mise en place par le regime pour, etouffer cette affaire.

Tout fauteuil présidentiel, se repose dorénavant sur trois pied, car le quatrième pied qui fait office du pouvoir de presse est désormais aux mains du peuple transformé en activistes. Le printemps arabe a vu le jour grâce aux conjugaisons des informations sur les réseaux sociaux.

Tous les régimes totalitaires, claniques, ethniques,et autres sont vulnérables vis à vis de ces réseaux sociaux.

Au jour d'aujourd'hui, le seul issue pour un régime quelconque,d'éviter la catastrophe face à cette machine broyeuse, reste l'alternance démocratique, via des élections libres et transparentes.

Et à ceux qui sont à la manette de l'état, et ceux qui se prétendent l'être, nous les

disons que, grâce à la technologie de l"information et de la communication, la gestion des biens publics, les injustices caractérisées, les favoritismes à l'outrance seront connus et juger au vu et au su de tout le monde.

Un homme averti en vaut deux.

 

Notre fauteuil présidentiel à besoin de ces quatre pieds, pour avoir une stabilisation une fois qu'on s'installe dedans. Et une moindre défaillance de ses pieds, c'est le déséquilibre assuré et voire même une chute avec des conséquences irréversibles.

 

Oui, aujourd'hui notre monde à beaucoup changé, grâce à cette révolution scientifique galopante. Et cette évolution de la science est venue perturber notre système de gouvernance primitif, parmi eux, le redoutable arme des faibles: LES RÉSEAUX SOCIAUX.

Ils empietent gravement sur une grande partie du quatrième pouvoir, qui va déséquilibrer terriblement l'appareil d'État.

ces réseaux sociaux ont donné naissance, des électrons libres et nouveaux adeptes incontournable de la politique actuelle, que je les nomme ici LES ACTIVISTES.

À l'ère de l'informatique au service de la communication et de sensibilisation, nos gourvernements n'ont plus le monopole du quatrième pouvoir, qu'ils ont taillé à leurs convenances depuis la première heure de l'indépendance de nos pays.

Le Facebook, le Whatsapp, le veber, et pour ne votre que ceux-là qui sont à nos jours des véritables armes des plus faibles sur les plus forts. Cette machine de communications et sensiblisations constitue en elle seule une véritable métastases aux régimes au profil unique.

À une date récente, les réseaux sociaux sont à la base du démantèlement de l'armée du colonel GHADDAFI, la plus ' puissate de l'Afrique, et qui a occasionné par suite par la mort de ce dernier. BEN ALI du Tunisie, HOUSNI MOUBARAK de l'Égypte en font partie des victimes des réseaux sociaux.

Au Tchad avec l'affaire ZOUHOURA, la petite fille de 17 ans, enlevée, séquestrée et puis violée par sept garçons, tous fils des hauts responsables de l'État ( fils du ministre des affaires étrangères du Tchad et les reste tous fils des généraux de l'armée Tchadienne).

Grâce aux informations postées sur les réseaux sociaux, l'affaire ZOUHOURA a soulevé toute la plaque tectonique des couches sociales Tchadienne, malgré les camouflages mise en place par le regime pour, etouffer cette affaire.

Tout fauteuil présidentiel, se repose dorénavant sur trois pied, car le quatrième pied qui fait office du pouvoir de presse est désormais aux mains du peuple transformé en activistes. Le printemps arabe a vu le jour grâce aux conjugaisons des informations sur les réseaux sociaux.

Tous les régimes totalitaires, claniques, ethniques,et autres sont vulnérables vis à vis de ces réseaux sociaux.

Au jour d'aujourd'hui, le seul issue pour un régime quelconque,d'éviter la catastrophe face à cette machine broyeuse, reste l'alternance démocratique, via des élections libres et transparentes.

Et à ceux qui sont à la manette de l'état, et ceux qui se prétendent l'être, nous les disons que, grâce à la technologie de l"information et de la communication, la gestion des biens publics, les injustices caractérisées, les favoritismes à l'outrance seront connus et juger au vu et au su de tout le monde.

Un homme averti en vaut deux.

 

ADOUM BELGOTO