Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Jeunesse Meurtrie et Abandonnée du Tchad: Leve Toi et Marque ton Vote de Sanction Contre le Regime d’Idriss Deby Itno le 10 Avril Prochain

Jeunesse du Tchad, tu representes un très grand atout du pays mais malheureusement pendant plus d’un quart de siècle tu a été abandonnée à ton triste sort. Pendant que nous mettons sur plume ce message, nombreux de nos compatriotes au Burkina Faso sont sans abri et simplement campent à l’ambasssade du Tchad depuis des jours au pays des hommes intègres.

 

La radiation de nos amis de l’institut international de l’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2ie) Ouagadougou est une vraie insulte contre la jeunesse tchadienne et un signe claire que le regime n’a aucune consideration pour l’avenir de la jeunesse.

C’est un regime clanique et honteux qui peut faire tout y compris sacrifier les vies humaines dans le domaine militaire pour couvrir son image et gagner de point auprès de ses complices et sponsors internationaux mais totalement incapable de faire quelque pour restaurer la dignité de sa jeunesse. Comme resultat, nos compatriotes vivent dans une précarité sans précédent depuis qu’ils ont été suspendus des cours et des examens. Abandonner à leur triste sort ils ne s’en remettent qu’à Dieu.

Je me demande ou sont les élus du peuple? Dans un pays normal et de plus dit democratique, les deputés auraient interpelle immediatement le governement sur cette situation et une solution aurait deja été trouvée. Malheureusement au Tchad, les deputés ne font que la polique de leurs ventres. Tout ce qu’ils savent mieux faire c’est de bouffer et trahir le peuple. On dit qu’une bouche qui manche ne parle pas. Mais une chose est claire, l’histoire ne passera pas inappercue et les ratrappera bien evidemment un à un.

A l’interior du pays, aucune école superieure n’est à l’abri. Les etudiants comptent des arrierés de bourses non payés et des conditions des etudes totalement delabrantes. L’education n’est pas une priorité pour ce regime et on ne peut nous en demontrer autrement.

Ou est le sens du patriotisme de nos dirigeants quand ils repondent par un silence absurde à cette situation qui nous humilie tous. Selon les statistiques, cette école du Ouaga compte quelque 2500 étudiants de differentes nationalités parmi lesquels il y’a environs 400 de nos compatriotes. De la manière ou nous sommes fait humilier parmi tant de nations nous amène à poser de question sur la volonté réelle du government à former la jeunesse Tchadienne, qui si on en croit aux discours des plus hautes autorités est le fer de lance de la nation. Voila le sort reservé à l’etudiant tchadien à l’etranger. Une vraie insulte alors que notre chère nation est entrée dans le concert des pays producteurs du petrole depuis des années.

Comment oserait-on incarner la renaissance au pays de toumai quand nos dirigeants accordent un si peu d’attention à nos future cadres? Pire encore, le ridicule ne tue pas quand le parti au pouvoir clame haut et fort que les etudiants tchadiens sont les mieux traités au monde. Les mots en manquent pour qualifier à juste titre ce genre de mensonge et manque d’humanité et de consideration à l’egard de cette jeunesse. Ceci est un signe de manque d’ame et de conscience.

On est vraiment fatigué des beaux discours vide de sens de ce regime. Nous reclamons l’aternance et cela doit arriver. Si pendant plus de 26 ans de regne ce regime n’a offert qu’humiliations à la jeunesse tchadienne qu’en attendons-nous encore?

C’est pourquoi, la jeunesse ne doit plus ceder aux tentations et marquer son vote de sanction contre le regime IDI le 10 Avril. J’invite chaque jeune à faire preuve de maturité sans égale en votant contre Deby. Ne contribuons pas nos propres malheurs en acceptant les miettes de subsistence que ce regime tenterait de nous offrir en échange de notre vote qui certainement contribuera à marquer une autre page de notre histoire. Nous jeunes avions été longtemps utilisés comme instrument par ce regime mais l’heure de la revolution a sonné. Ne tombons plus dans les pieges du genre “ je ne suis ni le premier ni le dernier” ou faire de la politique pour se taper de l’argent ou des miettes au detriment de la construction de notre propre avenir et celui de notre nation.

Nous avons connu tellement de la misere sous ce regime et notre avenir aussi compromis. Il nous appartient de prendre notre destin en main et dire ‘CA SUFFIT”. Ne manquons pas ce RV.

J’en appelle à l’elan patriotique de chaque jeune et meme de ceux la qui d’une maniere ou d’une autre sont embarqués dans les bureaux de soutien au candidat du MPS à penser deux fois et à voter pour un autre candidat. C’est la condition sine qua non pour redonner de l’espoir à notre jeunesse abandonée à son triste sort. Oui à l’alternance pour un avenir d’espoir et une jeunesse digne et respectée capable de contribuer efficaement à l’avenir de sa nation. ENOUGH IS ENOUGH.

 

De l’ Ohio/USA—Le compatriote Mbaidanem