Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Washington presse le gouvernement tchadien dans l’affaire des soixante militaires qui auraient été emprisonnés et disparus. En tournée régionale, l’ambassadrice américaine à l’ONU Samantha Power a évoqué le sujet lors de sa rencontre avec le président Idriss Deby mercredi à Ndjamena. Selon les autorités tchadiennes, les familles des militaires n’ont plus de leurs nouvelles, car ils sont en mission. Selon le New York Times, Idriss Deby a dit que ces familles pourraient bientôt voir ces militaires à la télévision. L’opposition et la société civile sont perplexes, ils croient savoir que ces militaires ont été soit emprisonnés, soit tués.

Le département d’Etat américain est préoccupé par les allégations sur l’incarcération de militaires qui ont voté pour des candidats de l’opposition. L’ambassadrice américaine a évoqué le dossier lors de son échange avec le président Idriss Deby Itno. « Nous avons insisté là-dessus », a dit Power. « Nous avons dit qu’il était absolument indispensable que ces personnes, si elles sont bel et bien en prison, soient libérées ».

L’ambassade et le gouvernement accentueront la pression de Washington pour que le gouvernement tchadien, qui a promis de se pencher sur le dossier, prenne les décisions appropriées, a indiqué l’ambassadrice. Elle répondait à un journaliste qui lui demandait si ce dossier n’était pas de nature à compromettre le partenariat des Etats-Unis avec le gouvernement tchadien.

Boko Haram aussi au programme de cette visite

L’ambassadrice américaine, qui a rencontré la société civile à Ndjamena, a dit qu’elle était préoccupée par les informations selon lesquelles les militaires n’avaient pas pu voter dans le secret. « Nous avons vu des irrégularités », a dit l’ancienne journaliste.

Au cours de cette même visite, Samantha Power a loué les efforts du Tchad dans le cadre de la lutte contre Boko Haram. Le quartier général de la force multinationale est installé dans la capitale tchadienne. « Le Tchad fait partie de la solution pour vaincre Boko Haram », a conclu Power, avant d’ajouter : « Le renforcement des institutions démocratiques est aussi essentiel pour la stabilité du pays »