Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

MOUVEMENT CITOYEN IYINA                                           

                  MCI

Tel : 66 74 14 08/ 99 44 67 37/63 51 18 54

Email : Iyinatchad@gmail.com

 

POINT DE PRESSE DU MOUVEMENT CITOYEN IYINA (MCI)

Mesdames et Messieurs,

Cher (es) Journalistes,

Comme vous l’aurez constaté, depuis un certain temps, nous nous sommes mis ensemble avec les plateformes sœurs telles que ‘’ça suffit’’, ‘’trop c’est trop’’, pour mener avec elles, conjointement des actions et surtout les appuyer dans les différentes actions citoyennes dont l’objectif ultime est d’aller vers une alternance pour permettre au peuple tchadien de prendre son destin en main. Vous n’êtes pas sans savoir que la couche de la population la plus touchée est la jeunesse dont la plupart est née à la veille de l’avènement du Mouvement Patriotique du Salut, a grandi sous ce règne mais sa situation ne va qu’en s’empirant. Le slogan ‘’jeunesse, fer de lance de la Nation’’ utilisé à tort et à travers par les politiciens de ce régime, à des fins électoralistes ne visaient qu’à l’endormir en l’habillant avec des tee-shirts estampillés MPS, en lui servant le thé dans les bureaux de soutien et autres miettes insultantes distribuées lors des campagnes électorales ou des grandes cérémonies dont le folklore est au centre de toutes ces activités sauf réfléchir sur l’avenir de la jeunesse et son épanouissement.

Pendant longtemps cette jeunesse, sevrée à travers différentes promesses fallacieuses non tenues, comprimée dans un système qui l’empêche de s’exprimer pour revendiquer ses droits à travers de sévères répressions, qui a face à lui des personnes qui ne font que la menacer et font des chantages. Mais malgré tout cela, la jeunesse a commencé à libérer la parole et prendre son destin en main pour qu’enfin sa situation socioéconomique change. Face à l’éveil de la jeunesse qui se met en ordre de bataille pour lutter au péril de sa vie pour l’alternance, les noyaux mous de la démocratie qui ne veulent voir qu’une jeunesse endoctrinée par un régime aux abois, incapable de faire le franc jeu de la démocratie qui ne se nourrit que des contradictions, pensent que quelqu’un est derrière vous entrain de vous pousser à réagir, à parler, à manifester pacifiquement. Quel est cet être humain conscient, qui sait faire la différence entre le bien et le mal, qui a le sang qui coule dans ses veines et que lorsqu’il sent une douleur atroce dans sa chair, dans son fort intérieur ne peut l’exprimer lui-même mais c’est une autre personne qui lui dira de gémir, de chercher un remède à son mal? Comment nous pouvons être si idiots collectivement au point de ne pas être capable de prendre conscience de notre situation peu enviable ? Comment les gouvernants peuvent croire qu’ils sont capables de nous maintenir dans cet obscurantisme pour continuer à nous asservir ?

Nous demandons à ces oiseaux de mauvais augures, constitués de la caravane qui a toujours passé quand le chien aboie, qu’aujourd’hui le chien ne se contente pas d’aboyer mais a décidé de mordre la caravane quand elle va tenter de passer pour qu’elle sente sa présence.

Les raisonnements saugrenus et les faux prétextes basés sur les tchadiens musulmans du Nord d’un côté, les tchadiens chrétiens du Sud de l’autre ne fonctionnent plus. Pour preuve, lors des affaires Zouhoura, Molly et Abbachou, la solidarité des tchadiennes et des tchadiens, sans distinction de religions ni de régions, a sonné le glas des discours divisionnistes qui ont longtemps fragilisé la cohabitation pacifique du peuple afin d’œuvrer pour l’idéal. Bien plus, le mot d’ordre de la Journée ‘’Ville Morte’’ et le “sifflet citoyen’’ ont été massivement suivis par la population qui, à travers ces actions citoyennes sans pareil, ont envoyé clairement son ultime message en ce qui concerne sa soif de changement à travers une alternance démocratique et citoyenne. Le message, cette fois-ci, est sans ambigu et nous osons croire que le régime actuel a saisi la vraie portée de ce message et sera réceptif à cette aspiration profonde du peuple en général et celle de la jeunesse tchadienne en particulier à une alternance en 2016.

Point n’est besoin de dire à nos gouvernants qu’en tant que porte étendard d’une jeunesse abandonnée à elle-même depuis plus de 25 ans, sans repère, sans politique sociale crédible, nous allons œuvrer sans relâche pour que la jeunesse retrouve sa place à part entière, non seulement dans les discours, mais dans cette société tchadienne et doit bénéfices des ressources communes du pays qui ont été pillées et dilapidées en toute impunité par un clan et par des proches du régime. Il est inadmissible que des jeunes comme nous, qui, pour la plupart, avait à peine 10 ans à l’arrivée du MPS deviennent des Milliardaires aujourd’hui pendant que certains d’entre nous, presqu’à l’âge de retraite ne trouve même pas une possibilité d’accès à la Fonction Publique. Pire, il existe aujourd’hui au Tchad des milliardaires de 17 ans connus, c’est-à-dire des gamins nés quelques années plus tard, après l’avènement du MPS. Quelle flagrante injustice !

 

Mesdames et Messieurs,

Cher (es) Journalistes,

Comment pouvez-vous accepter vivre sous un régime qui stratifie la population en classe des privilégiés et des défavorisés, lorsque le petit-frère du Président de la République, l’exemple palpant du clanisme, qui l’auteur de détournement de plus 136 milliards de francs CFA soit libre de tous mouvements aujourd’hui, tranquille dans son domicile alors qu’une manifestation pacifique constitutionnellement reconnue est sauvagement réprimée, souvent dans le sang ? Comment comprendre que pour un rien l’actuel Ministre de la Sécurité Publique vous traite de « délinquant », « sauvage », de « bandit de grand chemin », de « mercenaire à la solde du diable » n’ait pipé mot devant des présumés violeurs parce qu’ils sont les enfants des dignitaires de ce pays mais s’activent à les cacher loin du ressort territorial de la Cour d’Appel de N’Djaména en complicité avec les autorités judicaires pour qu’ils échappent à la Justice ? Le montage grossier de la prétendue déportation à Koro-Toro ne convainc personne sinon Salay Deby Itno l’ex-DG de la Douane du Tchad devait l’être depuis longtemps aussi. Nous disons que c’est de la poudre aux yeux mais cette fois-ci ça ne marchera pas.

La jeunesse Tchadienne est aujourd’hui unie et mature. Vu ce bilan chaotique la seule alternative est d’y s’opposer comme le stipule le préambule de la constitution du Tchad c’est pourquoi le Mouvement Citoyen IYINA décide d’organiser des manifestations pacifiques sur toute l’étendue du territoire le mardi 22 mars 2016 et par la même occasion nous tenons à informer l’opinion nationale et internationale que le gouvernement sera responsable de tout ce qui adviendra.

On peut tromper un peuple un temps, une partie du peuple tout le temps mais jamais le peuple tout le peuple tout le temps et quand les frustrations d’un peuple atteignent leurs paroxysmes aucune politique de terreur vaille.