Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Gouvernement de Pahimi Padacké Albert : quelle erreur ?

Au Tchad, est-ce que c’est le chef de l’Etat Idriss Déby Itno qui dirige le pouvoir? C’est difficile de répondre à cette question à la lumière de la composition du dernier gouvernement du 16 février 2016, de Pahimi Padacké Albert. Des sources bien infiltrées dans les incarnes du pouvoir révèlent que, désormais, c’est Moussa Faki Mahamat (ministre des Affaires Etrangères) et Zakaria Idriss Déby (directeur adjoint du cabinet civil de la présidence), sont à la commande du régime.

Ils chassent comme, ils veulent, et ils maintiennent aussi bon leur semble. Pour composer son gouvernement le président du parti politique RNDT LE Réveil, l’actuel Premier ministre, a fait au moins d’après des sources internes, trois fois la navette entre Moussa Faki et Zakaria Déby Itno, avant de rendre au grand jour les membres de son gouvernement. Plusieurs toilettages ont été effectués pendant les va et vient du farfelu Premier ministre.

Des nominations qui font semblant de respecter des quotas par régions et des calculs politiciens, sont loin de refléter les réalités. En fait, c’est des règlements de compte entre les hommes forts du régime et des anciens ministres qui ne sont pas favorables à eux. L’exemple de l’ancien ministre de l’Economie, du Commerce et du Développement Touristique M. Aziz Mahamat Saleh, en dit long. Pour l’éjecter, le malin ministre des Affaires Etrangères, a placé son pion, Mahamat Al-Mastour, Consul du Tchad, fabriqué par ce dernier à Djeddah, au nom de la région du Batha. C’est une pierre plusieurs coups.

En nommant cet arabophone (aucun mot en Français) à ce poste juteux, ou plusieurs projets sont en cours d’être financés, le duo, ont réussi, à chasser Issa Ali Taher, à l’Elevage, parce que le soi disant financier de MPS, Al-Manna, ne veut pas sa tête, et Aziz Mahamat Saleh, de son poste. Pour trouver une excuse à Aziz, en fin de semaine, Déby le nomme, Gouverneur de Chari Baguirmi. L’on demande, par ce jeu de cache-cache, est-ce décidément Moussa Faki Mahamat, est le Vice-Premier ministre ou Vice-président de la République du Tchad? En tout cas, la composition du gouvernement du 16 février laisse entrevoir quelque chose de ce genre. Et si, l’on analyse de façon approfondie, ce gouvernement, c’est une erreur.

 

Pendant l’Etat, prend des mesures en fonction de la crise économique que traverse le pays, l’on augmente le nombre des ministres et des départements. La plus grosse erreur, c’est le département de la Formation Professionnelle et des Petits Métiers. A quoi sert ce ministre? C’est du gâchis. Il y a des structures comme FONAP, et autres fonds qui s’occupent déjà des formations professionnelles et des petits pourquoi encore créer un département ministériel à part?

Pour conquérir les électeurs de la Tandjilé, on nomme, le président du parti SONOR, un député à l’Assemblée nationale, Kosmadji Merci. Dommage, un gouvernement de calcul électoral raté !

 

Correspondance particulière