Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Elections présidentielles au Tchad : le plan secret du pouvoir en place

Elections présidentielles au Tchad : le plan secret du pouvoir en place

Elections présidentielles au Tchad : Le plan secret du pouvoir en place Moundou, Bongor, Abéché, Sarh, Mongo, Doba, bébédjia, Kyabé, Faya, Ndjamena… seront sous haute surveillance avec des fusils d’assaut à partir du 10 avril et ce jusqu’aux résultats des présidentielles. C’est la substance de la décision officieuse prise hier lors d’une réunion nocturne au palais Rose avec les autorités militaires, politiques, administratives et sous la supervision des experts étrangers recrutés par le pouvoir à cet effet… D’ailleurs la situation actuelle oblige l’ANS ( la police politique) du pouvoir a renforcé son personnel avec les étudiants et les professeurs surtout dans les villes jugées favorables à l’opposition.

Les arrestations des opposants influents et des leaders de la société civile feraient partie des mesures à prendre à la veille de la proclamation des résultats pour permettre à Idriss Déby Itno de gagner sans coup férir au premier tour. Le pouvoir en place bientôt 26 ans a de réelles inquiétudes sur l’issue des élections présidentielles du 10 avril. Car, en réalité, il sait que si elles sont bien organisées, beaucoup de bureaux de votes tomberont dans les mains de l’opposition.

Aussi use-t-il toujours des raisons infondées pour anéantir la vigilance à chaque fois que la classe politique de l’opposition et les partenaires exigent la tenue des élections libres et transparentes.

Depuis quelque temps, l’organisation de ces élections revient avec insistance. Des pressions qui viennent aussi bien de l’opposition, de la société civile que des partenaires pourraient faire fléchir le pouvoir MPS. Le régime réfractaire à la démocratie manigance en douce au cas où il céderait à la pression. Ainsi, il est en train de fabriquer des stratégies de bourrages des urnes à son avantage. Des experts expatriés recrutés et logés aux frais du contribuable sont déjà à pied d’œuvre pour tailler des coups bas à son profit, dans sa crainte de perdre ou d’être obligé à un second tour. Ainsi, Moundou, Bongor, Abéché, Sarh, Mongo, Doba…, voire Ndjaména (certains quartiers), très favorables à l’opposition, sont sur le point d’être mis sous la surveillance des brigades militaires. Une manière d’apeurer la population et/ou les représentants des partis de l’opposition.

Le gouvernement se baserait sur les dernières manifestations et surtout sur la réussite de la ville morte pour concocter des stratégies iniques à l’insu de l’opposition. Pour preuve, plusieurs réunions ont été tenues avec les responsables politiques, administratives et militaires sur les grands axes de cette forfaiture. La dernière en date aurait lieu le Jeudi à 22 h avec la bénédiction du nouveau Premier Ministre. Son premier baptême de feu aussi. Fidèle à son habitude, le régime en place cherche à surprendre et à imposer unilatéralement les modalités, les conditions ainsi que les résultats de ces élections. Il a été prévu d’imposer des orientations iniques et aberrantes aux populations… Un Homme avertit… !

 

Correspondant de makaila.fr