Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : l’envers du décor

Le Tchad, depuis plus d’une décennie était entré dans le club, des pays producteurs du pétrole. Le despote Idriss Deby a modifié la constitution, pour rester à vie au pouvoir. Suite à ce coup d’Etat constitutionnel, les tchadiens se révoltent et la guerre civile éclata, de 2003-2010. Pendant, cette période le Tchad avait investi des milliards dans la guerre.

 

En janvier 2010, Idriss Deby tombe sur les babouches du président Omar Al-Béchir. Il obtient indignement gain de cause. Un accord a été signé entre le Tchad et le Soudan, car ils se sont entendus à cesser de soutenir les mouvements armés. Les rebelles désorganisés et divisés ont été valsés vers le Qatar. Et ceux que Deby soutien vers la Lybie. Victorieux et ivre du vertige du pouvoir et de la victoire, le despote national promet la renaissance. Un vaste programme des constructions des infrastructures a été lancé.

Les constructions qui changent le décor ne sont que trompe œil. C’est en fait, un plan de détournement des deniers publics. La capitale change, mais elle a changé juste le décor. Tout sera à refaire. Beaucoup des naïfs et naïves associent ce vaste programme de vol et gaspillage, au développement ! Un pays développé, c’est un pays dans lequel, on ne manque pas les nécessaires vitales ; un pays émergent est un pays dans lequel, on ne craint pas pour sa sécurité ; un pays en voie de développement est un pays dans lequel, il y a une administration efficace, non corrompue et au service de la population…Au Tchad, on applaudit un vulgaire voleur et on croit, à ses mensonges qui ne sont que mirages !

L’envers du décor est catastrophique. Le Tchad n’existe pas, le peuple crève de misère dans l’indifférence totale. L’envers du décor est grave ; la population tchadienne, dans les villes, comme dans les campagnes, mènent une vie de misère totale. La chaine Al-Jazeera avait montré des images, des citoyennes à la recherche des grains dans les fourmilières ; la vidéo serait en ligne. L’écrasante majorité de la population n’a pas accès à l’eau potable et à l’alimentation. Les précipitations sont de plus en plus rares ; les pâturages s’appauvrissent, suite aux sécheresses répétitives. L’économie nationale étant basée sur l’agriculture et l’élevage s’effondre, les ressources ont fait juste des nouveaux jeunes et analphabètes, milliardaire. Le mirage tchadien ! Alors, comment peuvent-ils échappés à la misère ou à l’exode ? Dans un Etat où les dirigeants sont défaillants, incompétents et corrompus ; sous la gouvernance d’un despote, manipulateur et divisionniste, l’embrassement n’est pas à écarter.

Depuis quelques années, les tchadiens et tchadiennes expriment leurs mécontentements à travers les réseaux sociaux et voire même publiquement. Le changement s’opère progressivement. Le despote joue au malin, et planifie des stratagèmes politiques et militaires pour se maintenir encore plus longtemps. Le dynamisme citoyen qui se forme à travers les réseaux sociaux, au Tchad et à l’étranger, conduira sans doute, le despote à sa chute. Le Tchad est en naufrage, celles et ceux qui ont le sens du patriotisme et de la dignité, n’entendront pas, la délivrance de ce despotisme à outrance, venir d’ailleurs et des autres !

Sur la toile les frondeurs contre le pouvoir en place, sont nombreux et divers. Un nouvel état d’esprit est en train de naitre ; il est exempte de tout clivage ethnique ou religieux, et aspire à la justice sociale et à la démocratie.

 

Mahamat HASSANE BOULMAYE

www.lepythonnews.over-blog.com