Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Lettre ouverte au président, Idriss Déby Itno" nous ne croyons plus en vous"

Mr le président en 1990 vous avez chassé le dictateur Habré et vous avez maintenu l'apparence de la démocratie, la dictature financière et des difficultés chroniques où le Tchad fait face. Votre régime a instauré le pensé unique et le sectarisme discriminatoire le plus obscur pour régner plus longtemps et a créé, entretenu le régionalisme, le tribalisme, le népotisme, les inégalités sociales, dont les conséquences ont été la guerre, la haine, l'intolérance et la méfiance.

 

Oui je ferai l'usage de capacité que Dieu m'a donnée pour accomplir mon devoir républicain dans l'intérêt général de la population tchadienne en dénonçant les maux qui minent la société tchadienne. Il est difficile de continuer de mentir, la jeunesse n'a pas l'intention de fermer les yeux.

Nous ne comptons pas sur votre politique politicienne. Nous (jeunes) avons nos actions concrètes et sans relâches: promouvoir la cohabitation sociale, unité et travailler dans l'intérêt général de la république.

Mr le président vous avez placé votre quatrième mandat aux jeunes et aux femmes en disant avec tous le respect que je vous dois votre citation est innée. Le chômage a augmenté et les diplômés croupissent dans les désespoirs, désorientés, traumatisés, humiliés, de tous leurs droits en un mot subissent toutes atrocités et vous avez fait l'avenir de la jeunesse obscur. Vous avez trahi la jeunesse, nous ne laisserons pas distraire par des paroles fallacieuses et prometteuses de qui que soit, encore moins par vous et tes acolytes du MPS.

Les tchadiens souffrent dans la misère, dans certaines régions nos parents tchadiens cherchent à quoi manger dans la cité de la fourmi et pire encore nos mères, sœurs et femmes meurent en donnant la vie par manquent des hôpitaux, matériels et personnels aussi bien dans les villages que des grandes villes, vous avez oublié que sans la santé il n'y a pas vie.

Mr le président avec tous les respects que je vous dois votre responsabilité est censé de protéger les couches vulnérables(les femmes, enfants et personnes âgées) et éduquer une éducation de qualité principalement les enfants et les jeunes comme disait Nelson Mandela le père de la nation arc-en-ciel et quel l'avenir pour les enfants tchadiens que vous avez assuré si en XXI siècle les filles et les enfants n'ont pas l'accès à l'école ou encore pire manquent des infrastructures éducatives et des enseignants. Alors votre devoir est censé d'assurer une école de qualité à tous les enfants et un emploi décent aux diplômés et aux jeunes mais votre politique politicien a montré le contraire.

Mr le président depuis 1990 l'administration tchadienne est composée des incompétents, analphabètes et des ignares. Ils occupent des postes techniques et pour avoir une poste il faut passer par des folklores et toutes les instances publiques sont codifiées et soumis à l'argent privée comme publique et les personnalités n'existe que pour mystifier les peuples et faire des travaux misanthropes et les voleurs s'habille en administrateur pour cacher l'étique professionnel et déontologie administrative et falsifier les dossiers administratifs en manipulant leurs peuples.
Oui Mr le président votre népotisme et gabegie a brisé le monopole des toutes postes de régies financiers et juteuses en nommant tes parents, frères, amis et des personnes n'ont qualifiées. Les parlements sont muets et sourds face à toutes situations catastrophique qui touchent directement la dignité humaine, politique et socio-économique des tchadiens, quelle irresponsabilité notoire et honte.


Vous avez trahi la conscience nationale.

Mr le président il est inadmissible que vous et les autorités publique et professionnelles servent de modèle à la jeunesse avec des agissements pareils.


Voilà pourquoi nous vous croyons pas par vos allégations mensongères et dévastateurs véhiculés par vous et votre gouvernement et provoque actuellement toutes les calamités sociales et économique dans notre pays.
Mr le président nous comptons sur votre successeur en fin de doter le Tchad d'une administration publique composée des personnalités morales et juridiques capables des relever les défis et exploiter les ressources naturelles dans l'intérêt général. Oui Mr le président il est de notre devoir entant que jeune de rétablir la vérité même si vous blesse.

-- envoyé par Ali Saleh (aligoumre@gmail.com)