Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

LES MENACES DU MINISTRE BACHIR

Après avoir tenté de proteger les violeurs en forçant la victime Zouhoura à dédire ses douleurs devant la camera de la complice Télé Tchad, le tristement célèbre ministre de la sécurité Ahmat Mahamat Bachir profère, dans un langage ordurier, des menaces à l'endroit du peuple tchadien meurtri. 

Dans une conférence de presse tenue ce matin dans son bureau, Ahmat Mahamat Bachir , fidèle à ses gesticulations méprisantes à l'endroit des tchadiens ,s'acharne sans commune mesure contre ceux qui réclament la justice, la dignité et l'honneur bafoués et confisqués depuis un quart de siècle par une dictature criminelle .

Dans son obstination fasciste, le régime MPS , égal à lui-même, oublie certainement qu'un peuple aplati n'est pas forcément un peuple émasculé. Le fait qu'il a enduré toutes les souffrances , les meurtrisures et toutes les douleurs qu'aucun peuple sur cette planète terre ne pouvait accepter, ne signifie point une faiblesse.

Le silence qu'il vient de rompre ne s'arrêtera pas et il continue de réclamer ses droits fondamentaux jusqu'à ce que ses bourreaux seront enterrés dans la poubelle de l'Histoire. Le ministre Bachir et ses comparses doivent savoir que leur intimidation n'ira nulle part et que désormais ils doivent bien ouvrir leurs yeux que ni leur puissance ni leur force ne peuvent dissuader la position de tout un peuple qui aspire à tourner une exécrable page de son Histoire. L'affaire Zouhoura est certes le début de la recherche d'une véritable justice, d'une égalité citoyenne,d'un Etat de Droit… que ne cesse de reclamer le peuple dans la patience depuis 26 ans. Et ce peuple le sait très bien que cela ne peut s'obtenir paisiblement sous ce pouvoir fasciste. Alors l'heure a sonné et les ennemis du peuple seront vaincus par tous les moyens y compris les armes.

 

Ahmat Yacoub Adam.