Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le Tchad humilié par l’outrecuidance des proches de Deby

Le viol de la lycéenne Zouhoura qui s’est passé au Tchad ces derniers jours est un évènement inédit, jamais dans l’histoire, les gens n’ont vu une telle insolence de violence où les violeurs et leur victime sont visibles sur la vidéo de leur forfait. Ce qui est ahurissant, c’est la manière avec laquelle, ce qui est appelé gouvernement au Tchad a géré le problème.

 

Dans un premier temps l’implication des enfants des ministres et généraux de l’armée tchadienne, quand on sait ce que c’est qu’un général et un ministre au Tchad, on ne peut s’en étonné outre mesure, propulser du néant vers des titres jamais mérité, c’est les rejetons de l’espèce, comme on dit, tel père, tel fils.

 

Moussa Faki, Mahamat Bachir, dans un pays qui se respecte doivent démissionnés d’eux-mêmes, ou dans gouvernement où le Président se respecte et respecte son peuple, il les destitue et dégrade les généraux géniteurs de ces vermines, qui ont jeté l’affront sur l’image du Tchad.

Mais comme au Tchad le respect de soi, de l’autre et de son pays a foutu le camp, on s’en fout du mot honneur et dignité.

 

Toutes les institutions du Tchad ont montré au monde entier que le Tchad est otage d’un clan, d’une ethnie : les ministres, la police, les médias, la justice etc. ont montré leur limite dans la gestion de cette crise.

 

Dans quel pays et pour quelle raison peut-on emmener sous contrainte, une fille mineur de surcroit (17 ans), devant les caméras d’une télévision, à visage découvert, pour que tout le monde sache que c’est elle « la violée » et pour qu’elle appel au calme. Parce que le tchadien a plus besoin du calme que de la justice ?

 

Et c’est le ministre de la sécurité publique qui est à l’origine de toutes les BAVURES : policières, judiciaires et communicationnelles :

 

  • Le gouvernement a obligé la victime à faire une déclaration mensongère pour disculper les violeurs et appeler au calme,
  • Le gouvernement a violé l’intégrité individuelle de Zouhoura qui est garantie d’inviolabilité par la constitution du Tchad,
  • Le gouvernement à travers son média publique (Télé-Tchad) a donné la parole aux violeurs pour se justifier, l’un des violeurs apparu à la télé avait une bouteille d’eau minérale à la main pour une insolence supplémentaire, il accusait la victime de les avoir insulté,
  • Le gouvernement du Tchad a réprimé une manifestation légitime d’un peuple qui demande justice, face à une telle ignominie.
  • Le gouvernement a tué un jeune tchadien de plus, pour une manifestation.
  • Le ministre Bachir mets les tchadiens en garde, avec le vocabulaire d’une époque révolue, au moment où, il devrait trouver la formule juste pour calmer la colère populaire. On n’est tenter de se demander si l’entourage de Deby ; clan et sous-fifres ne sont pas en train de creuser sciemment et volontairement la tombe du régime ?
  • Le Procureur ajoute sa sauce dans le plat, il fait une sortie théâtrale avec les violeurs en train de monter dans une voiture, pour nous a-t-il dit la prison de Korotoro ? Comment croire des gens qui ont cherché coûte que coûte à étouffer l’affaire ?

 

Face à tout cela, si Deby espère gouverner le Tchad dans le calme, il doit commencer par prendre des mesures exemplaires mais, en est-il capable ?

Quand on le sait prisonnier de siens depuis bien longtemps et il n’a jamais et ne pourra jamais se départir de son clan, de ses parents. Il a peur des tchadiens, comment pourrait-il les respecter et les gouverner normalement ?

Les grands et vrais Présidents assument leurs responsabilités face à l’histoire.

 

Donc, si Deby espère gouverner les tchadiens, il doit destituer les deux ministres : Moussa Faki et Mahamat Bachir et dégradé les généraux parents de ces délinquants pour donner l’exemple à tout tchadien, investi d’une responsabilité par l’Etat.

Source anonyme