Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La C.T.D.D.H proteste contre la détention arbitraire de 17 élèves  au Tchad

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

 

                                   Communiqué de Presse N°010/2016

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (CTDDH) est extrêmement préoccupée par l’arrestation gratuite, arbitraire et sans motif légal de 17 élèves ayant manifesté leur mécontentement contre l’acte abject posé par les rejetons des hauts responsables du pouvoir et l’assassinat gratuit du jeune ABACHOU par un élément de la garde nomade.

 

En effet, le point focal de la CTDDH à Massaguet a interrogé des commerçants qui avaient attesté que l’incendie du marché est plutôt l’œuvre de malfaiteurs qui, profitant de la confusion s’étaient mis sous leurs yeux à piller les magasins avant d’y mettre le feu. Il a été par ailleurs établi que ce sont les grenades lacrymogènes lancés par les policiers qui avaient mis le feu au Hangars en Seko du marché de Massaguet.

 

Ces élèves ont donc fait l’objet d’arrestation arbitraire et à l’heure où nous mettons ce communiqué en ligne, ces adolescents sont en train d’être torturés dans les locaux de la gendarmerie. L’accès aux lieux est systématiquement refusé aux parents de ces élèves ; même notre point focal avait été refoulé sans ménagement.

La CTDDH alerte l’opinion nationale et internationale que le scenario des tortures infligées sur des enfants qui avaient eu lieux il y’a moins d’une année et dont la vidéo a fait le tour du monde est en train de se répéter

La Convention Tchadienne pour la défense des Droits de l’Homme (CTDDH) rend le Gouvernement responsable des conséquences des tortures infligées à ces adolescents

 

Par ailleurs l’un de ces élèves en l’occurrence Mahamat Mallo grièvement blessé à la jambe par une balle tirée par les policiers avait été évacué d’urgence à Ndjamena, établissant ainsi que la police avait tiré à balles réelles comme d’habitude sur ces enfants.

 

Fait à Ndjamena le21 Février 2016

Le Secrétaire Général

Mahamat Nour IBEDOU