Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Idriss Deby"Je vous ai compris" vers un discours à la Ben Ali

Manifestation suivie de ville morte au Tchad : Idriss Deby doit rompre le silence pour prononcer un discours à la Ben Ali « Je vous ai compris »

 

Depuis le 14 février 2016, le Tchad est agité par des manifestations provoquées suite au  vol collectif de Zouhoura le 08 février par des fils de dignitaires tchadiens. Ces événements ressemblent plus ou moins  à la marche du peuple tunsien qui a triomphé  le 14 janvier 2011 sur la dictature de Ben Ali ayant régné pendant 24 ans.

Incontestablement, le Tchad traverse une situation d’agitation sociale et politique similaire aux événements qui ont conduit à la chute du régime de Ben Ali, ce que l’opinion publique internationale a appelé le printemps arabe.

En effet, depuis le 14 février dernier le pouvoir d’Idriss Deby que l’on croyait inébranlable devant les contestations sociales, a été atteint à un point qui fait douter certains observateurs qui lui accorderaient naïvement la puissance d'une forteresse.

 

Jamais en 25 ans, les Tchadiens et Tchadiennes n’ont autant défié le régime d’Idriss Deby.

 

Aujourd’hui, en dix jours, les dignitaires du régime se sont vus délégitimer et impuissant face à la mobilisation populaire qui ne faiblit pas dans Ndjaména et toutes les provinces du pays  malgré la répression qui s'abat  contre les manifestants pacifiques à mains nues.

Au regard des manifestations, des marches et des appels à la ville morte qui se succèdent au Tchad, on peut affirmer sans risque de se tromper que rien ne retiendra désormais l’élan contestataire qui s’empare de la société civile de plus en plus mobilisée.

La peur a changé de camp et le régime doit interpréter ou lire l’évolution de la situation actuelle qui prend une forme de révolte générale dans les prochains jours.

Il est temps que Idriss DEBY rompe le silence pour faire un état des lieux et tirer les léçons avant qu’il ne soit trop tard. Pour cela, il doit alors s’inspirer du discours de Ben Ali prononcé à la veille de son départ. « je vous ai compris ! ».

Les Tchadiens ne vont plus admettre que Deby reste au pouvoir plus de  25 ans. Même si  il gagne la présidentielle de 2016, il ne pourra pas aller aux termes de son mandat. Il doit arrêter de continuer pour éviter des conséquences fâcheuses qui adviendraient de son opiniâtreté à résister contre la volonté populaire.

 

Makaila.fr