Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

IBANGOLO MAINA Abel"restons mobilisés pour l'alternance" au #Tchad

MPS, GOUVERNEMENT PANIQUE A BORD...

Qui sauve peut et c'est la panique totale au sein du système d'Idriss Deby ITNO. Tout le monde, les différents membres du gouvernement, les conseillers du Président de la république, les Présidents des institutions et tout le monde cherchent le numéro des responsables du CAMOJET et surtout du Secrétaire Général GAMO Remy pour le dissuader et mettre de pressions sur cette organisation afin de ne pas voir la jeunesse dans la rue en cette journée du 2 février 2016.

Quelles sont les raisons véritables de cette panique de l'état pour cette date exceptionnelle.

 

Ce que beaucoup de Tchadiens n'ont plus en tête ou n'arrivent pas à faire le rapprochement, c'est que les dates de 2 février ou les jours de 2 février, sont des jours porte malheur pour notre pays. Les sombres événements de notre pays se sont manifestés en 2 dates identiques depuis 1975.

- 13 avril 1975, coup d'Etat militaire causant l'assassinat du premier Président de la république du Tchad NgartaTombalbaye,

- 2 février 1979, début de la guerre civile au Tchad suite à une bagarre rangée opposant des jeunes élèves du Lycée Félix Eboué de N'Djamena. Cette guerre civile a vu le pays se déchirer et se diviser en 2 pendant longtemps. Les stigmates de cette guerre sont encore dans la mémoire de beaucoup de personnes.

- 13 avril 2006, entrée à N'Djamena du F.U.C (Front Uni pour le Changement) du Capitaine MahamatNour qui a fait environ 800 morts.

- 2 février 2008, entrée des rebelles à N’Djamena faisant plusieurs morts dont la disparition du Professeur IBN Oumar Mahamat Saleh.

L'évocation d'une marche, pacifique soit-elle, ne pouvait qu'inquiéter le régime de Deby qui est conscient qu'il est possible qu'un dérapage puisse se produire surtout que la jeunesse est très en colère en ce moment. Deby et sa bande de voyous terroristes au pouvoir ne peuvent que craindre qu'une marche puisse tourner en soulèvement et révolution populaire en cette date.

N'ayant pas pris les menace de cette jeune organisation, CAMOJET, au sérieux jusqu'à hier et mesurant le ras le bol et l'éventualité de voir les rues des grandes villes du Tchad remplies par les manifestants, Deby a dépêché ses Conseilleurs et ministres afin de dissuader le CAMOJET à annuler cette manifestation en cette date sombre.

Hier, soir, le Ministre de la Communication accompagné du SG de la fonction publique, de 2 Conseillers du Président, du Commissaire de la Police et du représentant du FONAJ ont convoqué le SG du CAMOJET GAMO REMY qu'ils ont presque séquestré et obligé à annuler la marche du 2 février. Il n'a pas eu un autre choix que de lire un communiqué que le Ministre de la communication Hassane Sylla et son équipe ont soigneusement pris la peine d'écrire et lui faire lire à la télévision.

Ils ont réussi comme par un tour de magie déjoué la marche du 2 février en semant la zizanie et le trouble au sein de cette dynamique de la jeunesse qui se réveille de son sommeil petit à petit.

Deby et sa bande de terroristes pensent avoir une fois encore gagné face au peuple mais la jeunesse Tchadienne reste mobilisée.

Le 2 février a peut-être été évité mais il y a encore le 13 avril et après, il y a encore un autre 2 février qui arrive dans 365 jours seulement. Deby et le MPS ne sont pas éternels mais le Tchad l'est.

En attendant, restons mobilisés chère jeunesse pour une alternance.

IBANGOLO MAINA Abel