Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 18000 tchadiens détenus à Karari en Libye: la C.T.D.D.H s'insurge

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

 

Communiqué de Presse N°0 09/2016

 

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains est profondément préoccupée par le sort des Tchadiens détenus en Libye .

 

En effet, suite à notre communiqué 075/2015 du 11 Décembre 2015, plusieurs milliers de tchadiens continuent à croupir dans les prisons Libyennes et ceci dans des conditions infrahumaines c’est ainsi que dans la sinistre prison de Karari située à 15 kilomètre de la ville de Misrata 18 000 tchadiens y sont détenus suite à des rafles régulières effectuée par les autorités.

 

Ces rafles effectuées dans le but d’expulser les étrangers se transforment en rackettes pour ce qui concerne les tchadiens qui doivent donc payer l’équivalent en monnaie locale de 2 000 euro chacun avant d’être libérés ;

Alors que les ressortissants ghanéens, nigérians et les autres nationalités sont aussitôt libérés grâce aux interventions de leurs Ambassades respectives dont les fonctionnaires effectuent personnellement le voyage depuis Tripoli, les tchadiens par contre sont abandonnés à eux-mêmes et les autorités de l’Ambassade du Tchad disent ne pas les reconnaître et n’ont jamais intervenu pour les libérer. Une fois de plus, des compatriotes à l’étranger sont victimes de l’inconséquence de ceux qui prétendent représenter le pays.

 

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) a établi de façon certaine que l’ambassade du Tchad à Tripoli se livre en plus à des chantages éhontés en exigeant des tchadiens l’adhésion au MPS et donc la délivrance de la carte du parti au pouvoir pour être reconnu comme citoyen tchadien.

La .C.T.D.D.H informe par ailleurs le public que plus d’une dizaine de tchadiens sont morts par suite de mauvais traitements dans la prison de Madjid située prés de la ville de AZLETEN.

 

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) condamne avec la dernière énergie ces comportements esclavagistes et moyenâgeux des autorités libyennes sur les ressortissants tchadiens et Interpelle le Gouvernement tchadien et plus particulièrement le Ministère des affaires Etrangères pout qu’il instruise le plus rapidement possible l’ambassade afin que ces personnes arbitrairement détenues soient immédiatement libérées. Ceci afin qu’elles fassent pour une fois preuve de responsabilité.

 

D’autre part, La C.T.D.D.H exige des autorités de l’Ambassade du Tchad à Tripolis la cessation immédiate et sans délais de cette pratique consistant à exiger la reconnaissance en la conditionnant par l’adhésion forcée au MPS ; la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) rappelle à ces autorités que les actes posés par eux sont très graves et nécessitent des sanctions sévères parce qu’ils s’attaquent à un droit fondamental en l’occurrence le droit pour tout tchadien de choisir la formation politique de son choix ; cette pratique digne des époques des dictatures bien connues est tout simplement inqualifiable à notre époque .

 

Fait à Ndjamena le 13 Février 2016

Le Secrétaire Général

 

Mahamat Nour IBEDOU