Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

 Union Africaine, une organisation inutile

L’Union Africaine, autrefois Organisation de l’Unité Africaine, OUA, né en 1963, et le premier président du Tchad, François Tombalbaye est l’un des principaux signataires de l’acte de naissance, de cette OUA. Elle avait pour but de créer un Etat-Uni d’Afrique.

La colonisation, la guerre froide, ont détourné et corrompu, les objectifs de l’OUA. L’unification de l’Afrique, en un seul Etat, et l’OUA est l’organisation chargée, de parvenir à l’unification totale. L’Union Européenne, aujourd’hui si puissante et avantageuse a traversé divers transformations, CEE, UE…Comme, l’évolution de l’Afrique est sous influence, les fondateurs qui croient à l’unité de l’Afrique sont systématiquement liquidés. Alors, l’OUA a perdu ses repères ; elle s’est transformée en sorte d’organisation des chefs d’Etat africain ; ou chambre de rencontre, d’appui et des courtoisies. L’Union-Africaine n’a pas résolu des conflits et évoluer positivement au profit des populations africaines.

La naissance d’un Etats unis d’Afrique serait un leurre, si les régimes africains ne se démocratisent pas. Ces dictateurs qui se comportent en potentats africains, freinent toute évolution vers l’unification. Les anciens ont contribué à l’esclavage et à la pénétration coloniale ; ceux d’aujourd’hui, vident les ressources de leurs pays à leurs profits, et au profit des entreprises multinationales. L’unité n’existe pas, et si le contexte ne change pas, il n’y aura jamais ! Imaginez ! Nous tchadiens, sommes obligés d’obtenir un passeport, ou autres documents de voyage ; pour voyager au Cameroun, la pièce d’identité nationale ne suffit pas ! Peut-on dans ce cas, parler de libre circulation des personnes et biens ? L’Union Africaine nécessite une profonde réforme ; l’unité est une nécessité impérieuse. L’ère est aux grands ensembles : économiques, politiques, militaires et diplomatiques…Les Etats se réunissent dans des grands ensembles politiques et économiques, pour défendre leurs intérêts : Emirat Arabe Uni EAU ; Union Européenne…

L’Unité Africaine est devenue juste un rêve que les anciennes générations et les nouvelles continuent à rêver. Elle est bloquée, l’unité de l’Afrique, les Etats africains croulent sous le poids des dictateurs et de la mauvaise gouvernance. Ne soyons pas stupéfait de voir, le vulgaire despote du Tchad, être hissé à la tête de l’Union Africaine. Puisque l’organisation qu’il dirigera est exactement comme son régime. Corruption, trafic d’influence, favoritisme, détournement…. Toutes les mauvaises qualités du régime, existent au sein même de l’UA à Addis Abeba. Même pour être embauché, il faut être parrainé par un long bras, l’organisation africaine est obsolète !

Le despote Idriss Deby avait bien calculé, il a bien choisi chronologiquement, il devient président en exercice de l’Union Africaine ; l’année dans laquelle, il sera président sortant ! Son premier discours fait appel à la stabilité de la Libye, puisque dans ce pays, existe une importante force contre son régime. Les anciens rebelles ont profité, certes du désordre libyen, entraînés et équipés, son régime est sérieusement menacé. Idriss Deby ne se soucie même pas de son pays et son peuple ; bizarrement, il s’inquiète de la Libye. L’objectif pour Idriss Deby est de se servir de ce poste pour passer en douceur, cette période trouble, et il avait certes programmé d’avance. Il était question, de l’organisation de ce sommet à N’Djamena ; mal conçu et programmé à la hâte, le projet avorte !

Les tchadiens et tchadiennes ont pour seul souhait son départ, comme il refuse, les vaillants compatriotes en lutte, le feront partir par la force.

Mahamat HASSANE BOULMAYE

www.lepythonnews.over-blog.com