Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: PETITION CONTRE LA NON INTEGRATION A LA FONCTION PUBLIQUE

Partis Politiques

Société Civile

Organisation des Jeunes

Personnes d’Opinion

Tel : 66504151/63043370/99597894

Ndjamena le 05 janvier 2016

Communiqué

Nous, partis Politiques, la Société Civile, les Organisations des Jeunes, leaders d’Opinions initiateurs de la présente pétition revendiquant l’intégration des jeunes à la fonction publique tchadienne. Nous demandons à toute personne de bonne volonté d’assistance à la jeunesse et le maintient de la paix au Tchad d’apposer sa signature sur ladite pétition afin que le gouvernement Tchadien révise sa décision envers la jeunesse Tchadienne.

Comptant sur votre large faculté d’intégrité, l’esprit de solidarité veuillez recevoir d’avance nos félicitations les plus distinguées. Pour tout appel, vous appelez sur le 99 59 78 94/66504115/63043370.

Le coordinateur Le Chargé de communication

NATOIALLAH RINGAR MINDALAH BERNARD

PRESIDENT DU PARTI DES REPRESENTANT DES ORGANISATIONS INTELLECTUELS SOCIALISTTE DES JEUNES ET

TCHADIENS POUR L’EVOLUTION SECRETAIRE GENERAL D’APROLOC

(PISTE)

PERSONNE RESSOURCE

ACHEKCH ABDALLAH MAHAMAT

PRESIDENT DU PARTI ALNAR

 

Partis politiques

Société civile,

Leaders d’Opinion

Organisations des Jeunes Tél : 66 50 41 15. 63 04 33 70. 99 59 78 94.

Ndjamena,le 05 Janvier 2016

 

 

PETITION CONTRE LA NON INTEGRATION A LA FONCTION PUBLIQUE

Les partis politiques, la société civile, les leaders d’opinion et les organisations des jeunes signateurs de ladite pétition demandent au Président de République du Tchad, garant de la paix de saisir l’Assemblée Nationale aux fins d’adopter un projet de loi portant intégration des jeunes à la fonction publique pour le compte de l’année 2016 afin de rassurer le peuple sur la déclaration des ministres des finances et autres selon laquelle l’intégration sera suspendue pendant une période ,justifiée selon eux par la conjoncture économique. En effet, les remplacements numériques, les emplois contractuels dont parle le ministre de la fonction publique et de l’emploi ne peuvent faire l’objet d’une intégration à la fonction publique ; sauf une loi votée par l’Assemblée Nationale définissant le quota alloué à chaque ministère pour l’intégration.

Nous tenons à rappeler que le silence des élus observé sur l’adoption des projets de loi relative à l’intégration en 2016 et le fallacieux argument du gouvernement selon lequel le budget devrait être compressé pour motif économique ne sont ni plus ni moins un crime commis à l’égard de la jeunesse.

Au demeurant, la chute du prix du baril de pétrole sur le plan international ne peut être une raison valable du moment où la raffinerie de DJARMAYA produit et vent localement les ressources minières dont le prix n’a pas chuté. Nous demandons à l’Inspection du Contrôle d’Etat de procéder à la saisine des biens des détourneurs publics afin de renflouer le trésor public par la bonne marche de l’appareil de l’Etat et d’intégrer les jeunes dans tous les ministères.

Nous demandons au Président de République de prendre ses responsabilités pour le dénouement heureux afin d’éviter tout soulèvement social et de prévoir un fonds pour éviter des crises financières dans l’avenir.

Pour l’avenir, le chef doit être prudent sur de l’armée tchadienne à l’étranger s’il n’y a une garantie financière au niveau international pour éviter la conjoncture économique.

Nous , les signateurs de cette petition, disons oui à l’intégration des jeunes pour maintenir la paix du Tchad chèrement acquise

LISTE DES SIGNATEURS

Tchad: PETITION CONTRE LA NON INTEGRATION A LA FONCTION PUBLIQUE