Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Tcha: le chef de file de l'opposition dénonce le recensement massif des réfugies

REPUBLIQUE DU TCHAD                                                    Unité-Travail-Progrès

============ _________

OPPOSITION POLITIQUE

 

COMMUNIQUE DE PRESSE n°001/OP/COP/2016

*******

 

Les leaders des Partis politiques de l’opposition se sont réunis le 19 janvier 2016 pour échanger sur le recensement électoral biométrique, à la suite de la réunion d’évaluation à mi-parcours pour faire le constat et tirer les leçons qui s’imposent.

Il ressort de cet échange que ce recensement manque de qualité et d’efficacité depuis sa préparation jusqu’à sa mise en œuvre. Par conséquent, le fichier électoral qui en résultera fait l’objet d’un doute notoire quant à sa fiabilité pour l’organisation d’une élection acceptable.

Cela se justifie par le non enrôlement de milliers des Tchadiens, le recensement massif des étrangers dans des camps de réfugiés à la faveur des registres d’actes de naissance distribués illégalement, et le recensement illégal de milliers de mineurs, lesquels ont contribué à gonfler honteusement les prévisions.

Tout ceci remet en débat la responsabilité de la CENI dans tous ces manquements qui entraîneront des conséquences sans commune mesure si celle-ci :

  1. Ne rencontre pas les acteurs politiques pour leur rendre compte des résultats du recensement en même temps que l’opérateur en charge du recensement ;
  2. Ne soumet pas la question du fichier électoral aux acteurs politiques en vue de sa validation pour la suite à donner au processus, notamment leur quitus pour l’élaboration d’un projet de chronogramme.
  3. Ne permet pas l’éventualité d’un audit du fichier général des électeurs par les acteurs politiques dont l’article 29 du Code électoral autorise la consultation.

Les leaders des partis politiques ont convenu de l’impérieuse nécessité de distribuer le moment venu, les cartes d’électeurs avec le kit de reconnaissance de l’électeur seule assurance qui éviterait des retraits illégaux. Car, la carte d’électeur est unique et personnelle et seul son propriétaire identifié pourrait la retirer. La CENI est invitée à suivre à la lettre les clauses du contrat qui ont la distribution des cartes d’électeur avec un kit.

Enfin, les leaders des partis politiques de l’opposition démocratique ont jugé indispensable la tenue d’un dialogue qui devra prendre en compte tout ce qui doit concourir à la tenue d’élections transparentes, démocratiques et apaisées.

N’Djamena, le 21 janvier 2016

Le Chef de l’Opposition Politique

Saleh KEBZABO

 

 

Tcha: le chef de file de l'opposition dénonce le recensement massif des réfugies