Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Publié par Mak

Miss Tchad 2016: nouvelle polémique

Depuis l’élection de Miss Tchad le mardi 29 décembre 2015, beaucoup d’encre a coulé sur la manière que le jury a fait son choix qui pour les gens est très discutable.
Les gens se sont demandés beaucoup de questio
ns:

 

Tout d’abord, pourquoi la candidate du Guera a été jetée dès le premier tour alors qu’elle était une des 3 ou 4 filles qui faisaient vraiment au moins 1,70 ; qu’elle s’est présentée de façon parfaite (la plus applaudie), qu’elle marche bien ?


Pourquoi la candidate du Mayo Kebi Ouest n’est que la première dauphine alors que pour certaines personnes, elle était la meilleure parmi les sept dernières filles ?


Pourquoi la deuxième dauphine est comme par hasard de la famille d’un cadre du Ministère de la culture ?

Pourquoi c’est la miss Logone occidental, région de l’actuel Ministre de la culture qui est miss Tchad. ?


Depuis plusieurs années la politisation de miss Tchad est dénoncée ci et là dans les couloirs, mais cette année encore plus. L’édition 2016 a été une grande réussite, donc les tchadiens espéraient vraiment que à ce que ça soit la même chose à tous les niveaux. A la magouille de la première dame qui fait tout pour imposer sa candidate, s’ajoute les manigances du ministre actuel de la culture qui pense qu’il peut utiliser miss Tchad pour se faire un nom parmi les siens. On savait que Bétel Miarom était un grand bouffeur de l’argent public, un incompétent avec l’échec des sao au caire, un corompu, et maintenant il nous montre qu’il est aussi un tricheur.


Hinda ne vient plus directement dans la soirée de miss tchad mais c’est elle qui influence le jury à l’ombre. La charmante Miss Guera n’avait aucune chance de passer, malgré toutes ses qualités car depuis un certains temps avec notamment le cas de la miss Tchad Zina Khalil que la première dame à combattu jusqu’à la pousser à l’exil au Cameroun, le message est clair : Hinda veut faire croire à tout prix qu’elle est la seule beauté nordiste du Tchad. Elle a été aidée cette année par un Ministre qui est contre les nordistes et qui ne pense qu’à sa région et à la politique.

Sinon comment expliquer que les deux seules nordistes ont été éliminées dès le premier tour alors qu’elles avaient leurs chances, surtout la fille du Guera, de belle corpulence, s’exprimant avec facilité, qu’on a beaucoup applaudit ?


Avec toutes ces déceptions, on peut très bien se demander si miss Tchad a encore son utilité et s’il faut continuer à l’organiser.
On amène des pauvres jeunes filles en leur donnant l’espoir alors que les jeux sont déterminés bien avant. Echouer ça fait mal, mais quand on échoue dans l’injustice c’est insupportable.

Le Tchad et les tchadiens sont fatigués des multiples manigances de cette classe politique qui malgré tout ce qu’ils engloutissent s’acharne encore contre nous pauvres citoyens.

 

-- envoyé par Saleh Batil Didier (bmoinant@yahoo.fr)