Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Mahamat Saleh Annadif et Bichara Issa Djaddalah

Mahamat Saleh Annadif et Bichara Issa Djaddalah

Mahamat Saleh Annadif, représentant des Nations Unies au Mali et Bichara Issa Djaddallah, tous appartenant à la commmunauté Maharié, tribu arabe du Tchad, sont signataires au nom de leur communauté d’un pacte jugé diabolique avec le clan du président tchadien les ITNO.

Y a-t-il au Tchad des communautés qui ont prété allégeance au clan Itno ?

Peut-être oui quelques unes de l’avis de certains observateurs.

Il est clair qu'aujourd'hui, que dans notre monde ici-bas, qu’il parait bien difficile d'accéder au top de la notoriété sans avoir vendu son âme au diable, nous voudrions dire ici vendre son âme à Deby.

Au Tchad, durant le règne de l’actuel chef d’Etat a travers son parti le MPS, pour des motivations personnelles et égoïstes, beaucoup de traités sont passés avec le Diable en vue d’obtenir de lui des faveurs spéciales. Nous nous intéresserons cette fois-ci et de façon spécifique, à l’alliance inventée entre les Mahariés et les membres du clan au pouvoir.

Les louches dossiers du régime en place, nous poussent à faire un déballage détaillé sur un sujet historique par rapport au « deal entre les Mahariés et le clan au pouvoir ».Les Mahariés ont juré sur le Saint Coran sous l’impulsion de Mr Mahamat Saleh Annadif et son poltron de Bichara issa. Nous sommes sûrs de nous que la majorité de Mahariés ne sont pas concernés par le pacte de la honte.

Pacte qui ne profite qu’aux personnes initiatrices et réalisatrices, pour preuve, quand Mr Bichara Issa a été contacté par le feu Issa Abdelnabi Saleh pour une couverture contre les sbires de Deby qui dévorent tous récalcitrants, ce dernier a fait fi de la demande d’aide du pauvre militaire qui voyait en péril son destin.

 

Pourquoi Bichara Issa, l’homme qui s’est montré comme un serviteur de la communauté arabe, n’a-t-il pas pu sauver, ou tenter de secourir le feu Abdelnabi, ou bien lui rendre une simple visite lors de son arrestation, cela pourrait dissuader ses tortionnaires d’agir sauvagement et peut être lui éviter de subir le sort qu’il connaît aujourd’hui.

 

Est-ce que le pacte coranique entre les communautés est juste pour sauvegarder des postes, avoir des grades et subvenir aux besoins personnels, ou bien ?

 

Et par la même occasion, on se demande, où sont les autres leaderships arabes qui prétendent défendre les leurs ? Et, qu’en est-il des chefs de toutes les communautés tchadiennes ? Ils sont devenus comme des souris dans leur trou.

Pourquoi cette léthargie, cette soumission au système, cette peur extrême de l’autre, c’est juste la peur d’être exposé aux humiliations, ou de voir ses subsistances suspendues ? On ne subit que le sort de son destin.

Suite à cette interpellation et cette flagrante dénonciation, nous attendons impatiemment des explications de la part de Mahamat Saleh Annadif et Bichara Issa ?

Dans d’autres mesures, est-ce qu’ils sont capables de nier avoir juré sur LE SAINT CORAN avec le clan au pouvoir scellant le sort leur communauté?

Nous sommes sûrs que nos interrogations resteront à jamais sans réponses de la part de concernés, mais toutefois, c’est pour mettre les pendules à l’heure et resituer les choses comme il se doit. L’histoire est têtue, et l’avenir du Tchad est long et devant nous.

Pour la petite histoire, le clan au pouvoir a eu par le passé des pactes sociaaux assermentés par le coran avec d’autres communautés telles que les Tamas, les Hadjaraïs pour ne citer que celles-ci et nous connaissons parfaitement la suite.

Mr Mahamat Saleh Annadif et Bichara Issa aussi, ainsi que les autres qui les ont suivis répondront à l’opinion nationale, un de ses quatre matins, par rapport à leur démarche diabolique.

Et si Satan perd brusquement le pouvoir et que les Itno se disloquèrent, comment vont se comporter ces profito-situationistes, vont-ils trouver d’autres alibis pour signer des pactes encore, vous savez, il est dit quelque part, qu’on peut passer un pacte avec tous les démons.

 

Fait le 25 janvier 2016

 

CORRESPONDANCE PARTICULIERE DEPUIS ARADA

 

ABDELHAFIZ MAHAMAT ISSA