Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ET SI ON COOPÉRAIT AVEC LE NIGERIA POUR LES ELECTIONS 2016 ? Par Ibangolo

Biométrie, Kit Biométrique, Finance, dépenses colossales et autres... Si on oubliait pour une fois notre orgueil et notre fierté pour faire appel à des modèles et prendre l’exemple des autres pays dans le cadre de l'organisation des élections présidentielles ?

Notre pays est réputé sur le plan régional et même à l'échelle terrien comme un pays de guerriers et de combattants mais en dehors de ce fait, nous ne sommes connus nulle part.

Nous entrons dans le 5ème processus électoral au Tchad depuis 1996. Mais toutes ces élections ont été décriées par l'opposition, accusant à chaque fois la mouvance Présidentielle de FRAUDE et de VOL.

 

Contrairement au Tchad, plusieurs autres pays voisins ont organisé des élections qui ont été saluées et nous avons vu les différents candidats accepter les défaites et saluer leurs adversaires. Il n'y a certes pas trop d'exemples sur les 6 pays limitrophes du Tchad mais on peut se permettre de citer le Niger et le Nigéria qui sont des modèles en termes d'organisation des élections.

 

Pour les élections imminentes au Tchad, le débat et la guerre entre les camps de l'opposition politique, la société civile face à la mouvance présidentielle est déclarée depuis le début du processus électoral quant à la question du recensement biométrique. Rappelons que la société qui a eu le marché d'installation du matériel de recensement est la société Française SAFRAN MORPHO. Selon l'opposition et la société civile Tchadienne, le matériel est incomplet puisqu'il manque de kit de vérification biométrique. L'opposition met en exergue les risques de non transparence et craint pour la fraude que la mouvance présidentielle prépare.

 

Nous avons lu dans les médias Nigériens et Nigérians qu'une politique de collaboration électorale a été mise en place. De par son expérience et expertise dans le domaine électoral qui, jusque-là a été saluée par tout le monde, le Nigeria, plus grand pays Africain en termes de population est le meilleur exemple.

 

Le Niger n'a pas hésité à faire appel à ce pays voisin et frère afin de venir l'aider dans l'organisation des élections. Chose que le Nigéria a surtout accepté en proposant de déployer le matériel électoral biométrique. Cette collaboration sera combien bénéfique au Niger en terme de dépenses et crédibilisera cette élection, ce qui permettrait d’approfondir la paix et la démocratie.

 

Mieux, le Niger n’a pas hésité, il y a quelques semaines à faire appel à l’Organisation Internationale de la Francophonie, pour auditer le fichier électoral afin de créer un climat de confiance entre les acteurs politiques.

Maintenant, pourquoi le Tchad ne ferait pas de même en faisant appel à ce pays voisin afin de nous prêter main forte ? Pourquoi ne demanderions-nous pas au Nigeria de nous rendre la pareille sachant que nous avons été il y a un an lui prêter main forte afin de botter les terroristes de Boko Haram?

 

Cette coopération pourrait être beaucoup bénéfique à notre pays sur plusieurs plans.

 

1. D'abord, sur le plan économique, le gouvernement pourrait faire des économies de plusieurs milliards en cette période de crise financière. L'argent pourrait par exemple être reversé dans les comptes de l'Etat afin de permettre l'intégration des chômeurs qui semblent être les plus grands perdants de cette crise que rien, dans le comportement des dirigeants ne permet de refléter ?

 

2. Elle crédibilisera pour une fois les élections au Tchad et cette fois, personne n'appellera au boycott et après, celle ou celui qui sera élu, portera fièrement le titre du CHOIX DU PEUPLE et ne se cachera plus derrière une centaine de gardes du corps (DGSIEE) plus armés que DAESH.

 

3. Elle permettrait de gagner en temps. Pour la configuration informatique, je suis sûr que si les informaticiens au Tchad ne suffisent pas, la diaspora serait certainement prête à donner des coups de main décisifs pour l’approfondissement de la paix. Ce serait sa contribution.

 

Encore mieux, pourquoi le CNDP ne demanderait pas à l’OIF de venir auditer le fichier électoral. Ça ne dure que deux semaines, c’est gratuit et ça met tout le monde en confiance. Ça permet de ramener la communauté internationale dans le processus électoral après que le PNUD ait claqué la porte suite aux problèmes survenus dans le processus de désignation de l’opérateur de la biométrie.

 

Les dés sont jetés désormais. Qu'on ne vienne pas nous dire que nous ne faisons que critiquer et ne proposons rien de concret.

 

Il est désormais du devoir de notre gouvernement de suivre le modèle du Niger en faisant appel à l'expertise électorale et l’appui matériel du Nigéria afin de faire économiser de l'argent que nous n'avons pas à donner à une entreprise française. C’est même un gage de bonne volonté du Gouvernement, la diplomatie militaire dans laquelle nous excellons pourrait faire place à cette diplomatie pour la démocratie. C’est gratuit et ce ne serait que justice, crise économique oblige.

 

 

IBANGOLO MAINA Abel