Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

DECLARATION DU PRESIDENT DE L’ALLIANCE SOCIALISTE A L’OCCASION DU NOUVEL AN 2016

 

DECLARATION DU PRESIDENT DE L’ALLIANCE SOCIALISTE A L’OCCASION DU NOUVEL AN 2016 

   

    Tchadiennes, tchadiens

     Chers compatriotes

Une année s’achève, une autre commence. Au moment où nous entrons à grand pas dans l’année 2016, nous devrons nous souvenir de 2015, une année dure et très rude pour l’ensemble du peuple tchadien.

 

Le Tchad, notre pays a vécu des moments très difficiles ; endeuillé par des attentats terroristes, saigné à blanc par la crise financière sans précédent le tout dans une situation de confiscation des libertés fondamentales au moment où le pays s’engage dans un processus électoral historique.

 

En plein cœur de la capitale tchadienne comme dans la région du Lac, les terroristes de BOKO HARAM ont blessé, assassiné et handicapé à vie, des paisibles citoyens. Devant une telle situation, les tchadiens doivent être solides et se souder derrière l’Armée Nationale Tchadienne qui est à l’avant-garde pour défendre notre territoire. Nous espérons une éradication totale de ce groupe armée en 2016 afin que la sous – région retrouve sa quiétude et la prospérité.

 

Mesdames et messieurs

 

Notre pays vit aussi une situation insolite qu’on ne pourrait occulter ; la crise financière. La chute du prix du baril du pétrole n’est qu’un prétexte car en réalité, cette crise que traverse le Tchad est structurelle et perdure depuis 2008 ; il ne faut pas se voiler la face.il faut dire la vérité au peuple tchadien. Les budgets présentés par les Gouvernements successifs sont tous fictifs les uns que les autres. Depuis 2011, aucun budget n’est exécuté à hauteur de 30%. Pour couronner le tout, le Tchad recule d’année en année dans le classement mondial des Etats. De 184ème en 2014, notre pays passe à la 185ème place sur 188 nations selon l’indice de développement humain. Même en matière de gouvernance, le Tchad est classé 43ème sur 54 pays africains. Le Gouvernement et en premier le Chef de l’Etat doivent admettre que la situation est grave et se remettre en cause car c’est tout le système de gouvernance MPS qu’il faut revoir. Il faut dire la vérité au peuple tchadien et ensemble, on peut trouver de solution ; c’est la seule porte de sortie.

Par ailleurs, au lieu d’en faire un problème économique majeur, il faut en profiter pour baisser substantiellement le prix des hydrocarbures afin de juguler la cherté de vie.

Mesdames et messieurs

Nous assistons chaque jour, à la dérive dictatoriale dans notre pays. Les libertés fondamentales sont confisquées ou bafouées. On méprise la loi en emprisonnant au grand jour les journalistes, les acteurs de la société civile, les hommes politiques… les manifestations pacifiques sont systématiquement interdites et les journaux fermés. Les compagnies de télécommunication, sans distinction, limitent l’accès des tchadiens à l’internet. Le débit est anormalement faible et les sites d’information sur le Tchad sont systématiquement hackés. Nous appelons à un véritable débat autour de ces questions.

Mesdames et messieurs,

Chers compatriotes

En dépit de toutes ces difficultés, nous venons de réussir une expérience unique ; je voudrai parler du recensement biométrique. C’est un grand sursaut que nous venons de faire en se recensant massivement. L’occasion m’est donnée ici de saluer la maturité du peuple tchadien.

Nous ne disons pas que tout s’est bien passé ; bien au contraire, il y a eu beaucoup des zones d’ombre qu’il va falloir élucider. Dans certaines régions d’accueil, des réfugiés ont été enrôlés tandis qu’à N’Djaména, des kits d’enrôlement ont été mis en fonction par le MPS et pour son compte au grand dam de la CENI. Nous nous réservons le droit de saisir officiellement la CENI et le BPE pour auditer la base de données en vue de s’assurer de la fiabilité de la liste électorale sans préjudice de l’action judiciaire qui s’en suivra. C’est le prix à payer si on veut des élections justes et équitables. Je voudrai ici rappeler à DEBY qu’à chaque fois que les élections ont été truquées, le pays a sombré dans la violence et la lutte armée. Il faut éviter au peuple tchadien une nouvelle guerre ou un chaos. Cette chance, il faut la saisir à tout prix.

Nous devrons le rappeler que depuis le 19 juin 2015, le Tchad est dirigé par un Gouvernement illégitime car il est incarné par une majorité Parlementaire anticonstitutionnelle. Nous vivons dans une situation inconstitutionnelle sans précédent. En s’octroyant un contrat à durée indéterminée, les députés ont montré qu’ils s’en passent pas mal du peuple. Nous rappelons au Chef de l’Etat, qu’en cautionnant cette situation, il ouvre la voie à la conquête du pouvoir par des moyens anticonstitutionnels. Il faut coupler les élections présidentielles et législatives en 2016. La sagesse des tchadiens est attirée pour en tirer les conséquences le moment venu. D’ores et déjà, je vous confirme que le congrès de l’Alliance Socialiste prévu en février 2016, investira le candidat du parti aux primaires de la Convention pour le Changement et l’Alternance Démocratique (CAD) pour les élections présidentielles.

Mesdames et messieurs

 

Notre combat panafricain serait sans objet si nous n’évoquerons pas la situation au niveau africain. Pendant que l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Australe ont pris le train de la démocratie et de l’alternance, il en est autrement dans le reste du continent. Le Soudan du Sud s’enlise dans un conflit sans fin. Le refus de l’alternance au Burundi a mis le pays à feu et à sang. Les deux Congo ne sont pas loin d’une telle situation si les présidents KABILA et SASSOU NGUESSO s’entêtent dans leurs projets machiavéliques. L’Union Africaine ne fait que cautionner cette situation étant donné l’Ethiopie qui abrite son siège n’est guère un exemple de démocratie.

C’est notre rôle en tant que parti socialiste panafricain d’œuvrer pour la restauration de la paix, de la justice sociale, de l’égalité et du Développement, fondements de nos ancestrales africaines. Nous allons pas à pas vers cet objectif. Au cours de l’année 2015, nous avons implanté le parti dans 10 régions du pays ; ce que nous fait dire que dire que l’Alliance Socialiste est prête pour affronter toutes les échéances électorales qui nous attendent.

Pour finir je lance un vibrant appel à toute l’opposition tchadienne afin de s’unir pour libérer le peuple tchadien de cette mafia qui mène ce pays tout droit au mur étant donné que le régime MPS n’a jamais proposé un schéma de développement durable pour le Tchad. Et 2016 sera l’année du sacrifice suprême mais aussi l’année de la libération du peuple tchadien.

A tous, je vous souhaite bonne et heureuse année 2016.

 

Je vous remercie