Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Idriss Deby:Photo/DR

Idriss Deby:Photo/DR

Tchad : l’imposture politique en action

Idriss Deby Itno, se prépare à briguer un nouveau mandat. Il est en réalité en plus du président et chef de l’Etat ; sultan du Dar Zagawa, titre qu’il a créé en toute pièce, sans aucun fondement historique ni héréditaire. En toute évidence, le despote du Tchad n’est pas loin de l’empereur Bokassa 1er. Le Tchad en tant que Etat et institution n’existe plus. Tout est lié à Idriss Deby ; de l’autoritarisme pire et simple. Au vu de tous, le Congolais Sassou Nguesso a réussi à imposer sa volonté ; serait-il le cas pour Idriss Deby ?

 

Le gouvernement fantoche au solde du despote, par le biais de leur organisme, a publié les dates des prochaines échéances électorales. Les accompagnateurs de l’imposture, c’est à dire les candidats qui croient, ou qui font croire, à une certaine sincérité, de la part du despote. Les candidats eux-mêmes, d’avance sont persuadés, de la victoire de Deby ; comment pouvons-nous croire à ce pluralisme politique aux élections libres et transparentes ?

Idriss Deby ne bénéficiera pas de la même condition que son homologue Congolais, nos frères congolais sont fatigués de la guerre, mais ce n’est pas le cas chez nous au Tchad ! L’imposture du MPS a réussi à empocher les partis politiques d’opposition ; la société civile active mais nonchalante, les syndicats mènent juste une forme de lutte vivrière… D’ailleurs, au Tchad, la rue n’a jamais renversé une dictature militaire, seul par coup d’état.

Après les bouleversements politiques et militaires de mai 2009, la rébellion tchadienne est certes silencieuse, mais sérieusement active. Il suffit tout simplement de constater le départ massif des beaucoup des jeunes et moins jeunes en Libye. Et la résistance farouche des cadres de la rébellion. Idriss Deby Itno, étant arrogant et remonter par le vertige de la pseudo-victoire de mai 2009, et le rétablissement des relations avec le Soudan ; a cru à une victoire éternelle ! Il a radié une majorité écrasante des militaires qui l’ont défendu contre les rebelles ; les rebelles quand eux, aucun n’a droit d’occuper un poste dans l’administration civile ni militaire ; les faux rebelles et les opportunistes, qu’on vous présente à la télé Tchad ; en réalité leurs inexistences n’entravent en rien, le développement de la rébellion armée. Ajoutons à ces mascarades politiques et professionnelles ; la crise économique et sociale criante.

Le despote, entouré de ses courtisans, croient encore à une quelconque ruse, pour se maintenir au pouvoir. Ce plan, ne marchera pas ; comme les tchadiens ne savent pas rouspéter dans la rue ; ils exprimeront leurs colères avec rage en brousse, là, où, les tchadiens ont l’habitude de se régler des comptes ! La force militaire s’est reconstituée en Libye, comment cette force sera chapeautée par une structure politique ? Malgré, les faux discours des amateurs politiques ; certains espèrent, la délivrance en paix ! Vu leurs soumissions or norme, et leurs inactivité pour obtenir la dignité, il ne reste malheureusement, que la lutte armée, comme option de délivrance.

Mahamat HASSANE BOULMAYE

Lepythonnews.over-blog.com