Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ARTISTES, SPORTIFS ACTEURS DU CHANGEMENT AU TCHAD

S'il y a des corporations qui doivent se soulever et se rebeller contre le régime moribond de N’Djamena avec à sa tête Idriss Deby et son clan depuis 25 ans au pouvoir, ça devrait être les artistes et sportifs Tchadiens laissés pour compte.

 

Ils sont les oubliés de ce régime qui en 25 ans n'a développé aucune politique de promotion des talents artistiques et sportifs.
Si le Tchad dispose de quelques rares infrastructures sportives, il faut relever qu'en dehors du stade Idriss Mahamat Ouya qui ne doit pas contenir plus de 40.000 personnes, il n'a été rien d'autre développé répondant aux normes sportives. Il n'y a aucun terrain de Basket Ball ni de handball proprement dit.

Sur le plan artistique et musical, il n'y a aucune structure dédiée pour accueillir des spectacles artistiques de plus de 5.000 personnes en dehors du stade cité ci-haut.

Pourquoi les artistes et sportifs sont-ils aussi passifs quant à ce qui est de leurs droits d'exercer? Ils ont été réunis au sein d'un même département ministériel qui ne manque pas pourtant de moyens financiers si l'on s'en tient aux différentes taxes prélevées pour la promotion et la valorisation de ces secteurs qui sont les seuls à fédérer le peuple.

Dans plusieurs pays, les artistes se sont fait, par plusieurs fois, démarquer en montant souvent sur les créneaux politiques et s'exprimant vigoureusement. Beaucoup d'exemples sont à citer en commençant par les Etats Unis ou les artistes ont largement contribué à l'élection de Barack Obama en 2008. Le cas aussi de l'élection de François Hollande quand les artistes ont clairement appelé à voter contre Nicolas Sarkozy et surtout les dernières élections régionales qui a vu la sortie médiatique de plusieurs mouvements des artistes et sportifs appelant les Français à sortir massivement voter et surtout à ne pas voter le Front National (FN).

En Afrique, il y a aussi beaucoup d'exemples telque Myriam Makeba, Yvonne Chaka chaka, Lucky Dube en Afrique du Sud, Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly, Serge kassy et tant d'autre en Côte d'Ivoire. Au Sénégal, nous pouvons citer entre autre Didier Awadi, Youssou Ndour qui même a été candidat aux élections Présidentielles face à Macky Sall dont il est devenu ministre puis Conseiller en ce moment.

Le cas le plus remarquable est celui des artistes Burkinabés qui ont été les grands acteurs de la chute du régime de Blaise Campaoré. On peut citer entre autre Smockey Bambara et l'artiste Sams'K qui viennent d'être d'ailleurs décoré. Aujourd'hui, grâce à leur courage et détermination, ces artistes sont invités dans plusieurs pays et Universités Européennes dont personnellement j'ai eu l'occasion de tenir des conférences avec eux. Ils sont juste remarquables.

La passivité est certes bonne dans certains cas mais pour vos propres droits, il ne faut point attendre que ce soit les autres qui viennent se battre pour vous. Il faut savoir monter aux créneaux et montrer que l'artiste peut être une arme. Etre artiste c'est d'abord être un éveilleur de conscience et non un GOMBISTE.

La plupart des artistes Tchadiens sont loin de la chose politique pour ne pas dire l'ensemble. Certains font parfois des clins d'oeil au régime en le titillant dans leurs chansons mais ne vont jamais plus loin que ça.

Ils sont toujours absents des débats et discussions politiques (sauf peut-être dans les maquis) de N'djamena ou les salons en Europe ou au Canada. Dès qu'ils sont identifiés sur les sujets politiques que nous autres publions, ils se dépêchent d'enlever l'identification pour ne pas se faire remarquer et protéger leur gombo qui parfois ne tombe pas plus de 2 fois par an.

Certains parmi eux ont eu l'occasion de représenter le Tchad à l'extérieur mais dès qu'ils ont été loin du pays, ils ont préféré s'exiler et une fois les papiers en poche, le pays ou la lutte est oubliée. Ceux qui sont en Europe, je ne les ai jamais vu dans les manifestations pour dénoncer le régime contre lequel ils sont en exile.

Nous sommes en 2016, chacun doit savoir ce qu'il fait et surtout apprendre à comprendre son rôle afin d'imposer le respect que l'on lui doit. Artistes, sportifs, vous êtes la couleur du pays et vous avez le micro en main. Utilisez-le pas pour le peuple seulement mais d'abord pour vous car vous êtes la voix des sans voix.

 

PEACE AND LOVE.

Ibangolo Maina