Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: voeux 2016 du RDP

Joyeux anniversaire

29 décembre 1991 – 29 décembre 2015, vingt-quatre ans jour pour jour, une vision pour le Tchad, un projet de société et un espoir pour le peuple Tchadien, bref un Grand Parti Politique dénommé RASSEMBLEMENT POUR LA DEMOCRATIEET LE PROGRES (RDP) est né.

Avec l’avènement de la démocratie et du multipartisme, au Tchad en 1990, Le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès fut parmi les premiers partis politiques à voir le jour dans notre pays.

En effet juste quelques temps après la déclaration du Président de la République du 04 décembre 1990 relative à l’ouverture démocratique et du multipartisme, des filles et fils cadres originaires de différentesrégions de notre pays se sont retrouvés pour lancer les bases de ce qui va devenir le RDP un 29 décembre 1992.

Ce parti qui regroupait en son sein des cadres, des intellectuels, des commerçants et autres éminentes personnalités de notre pays venus de différents horizons avait suscité beaucoup d’espoir pour les Tchadiens.

Une grande partie, des Tchadiens, avait fondé son espoir dans ce cadre politique et surtout sur ces hommes et femmes compétents, patriotes et soucieux du devenir de notre pays pour espérer réaliser l’alternance dès les élections de 1996.

Aussi, le RDP avait contribué activement à la conférence nationale souveraine de 1993, qui avait par des recommandations et résolutions, jeté les bases d’une vraie démocratie et du multipartisme en mettant en place les textes et les institutions Républicaines à cet effets. Il faut noter que le Président LOL MAHAMAT CHOUA Président fondateur de RDP fut le 1er Président du parlement de la transition issu du CNS.

Les militants enthousiastes et confiants ont vite déchanté car ils ont été confrontés très tôt aux pressions, intimidations et répressions de la part des tenants du pouvoir MPS. Des militants ont payé de leur vie pour défendre les idéaux du parti, d’autres ont été emprisonné, intimidé et violenté. Beaucoup n’ont pu supporter les pressions de tout genre et se sont vu obliger de rejoindre le parti au pouvoir pour préserver leur vie et/ou celle de leurs proches ainsi que leurs intérêts.

Il faut aussi noter pour le souligner que crée un parti politique dans le but de conquérir démocratiquement le pouvoir afin de mettre en place son projet de société dans l’intérêt du peuple est une œuvre noble mais qui doit s’inscrire dans le temps et la durée. Cet aspect est compris par beaucoup des militants et malgré les pressions et autres obstacles dressées par nos adversaires politiques, les militants de RDP ont su garder le cap et le Parti a fait du chemin. Par la clairvoyance, le patriotisme et l’esprit d’ouverture de son Président fondateur, le Parti a contribué positivement à apaiser le climat socio-politique et ramener la paix, la sécurité et la stabilité dans notre pays, gage d’une vraie émergence.

C’est l’objet de la participative active du RDP au comité de suivi des accords du 13 aout 2007 et au CNDP aujourd’hui.

Dans le cadre de la gouvernance de notre pays, le RDP a conclu des accords d’alliances stratégiques avec le MPS en 2001 et en 2010. Cesaccords préconisèrent de soutenir une candidature unique, celle du PrésidentIDRISS DEBY ITNO, à l’électionprésidentielle et de présenter des listes communes RDP/MPS aux élections législatives et communales.

Le RDP fidele à ses engagements et soucieux de préserver la paix et la stabilité dans notre pays s’est efforcé à respecter l’esprit des accords d’alliance malgré le manque d’enthousiasme de notre partenaire à vouloir mettre en place les mesures préconisées et disons la mauvaise foi de certains faucons du parti allié le MPS.

Ainsi le non respect des termes des différents accords d’alliances n’a pas été sans conséquence pour le RDP. La motivation des militants a été entamée car le bien fondé de ces accords d’alliances n’a pas été perçu clairement. Aussi les mécanismes de suivi de l’exécution des mesures prévues par les accords n’ont jamais été mis place.

Cette situation, il faut le reconnaitre, est due, comme nous l’avons souligné tantôt, à la mauvaise foi de certains membres dirigeants de MPS qui soit par incompréhension ou par manque de volonté n’ont pas vu de bon œil la vision du Président IDRIIS DEBY ITNO qui accorde selon eux beaucoup d’importance au RDP.

Mais il est important de souligner que les Présidents IDRISS DEBY ITNO Président fondateur du MPS et LOL MAHAMAT CHOUA Président fondateur du RDP sont confiants et fondent leur espoir dans ces accords strategiques.

Au delà de la présence des membres de RDP au Gouvernement, à l’Assemblée Nationale ou dans les communes, le Parti doit continuer à jouer le rôle qui est le sien sur la seine politique nationale.

Les organes de bases du Parti doivent être restructurés et redynamisés et les militants mobilisés pour donner un nouveau souffle au Parti.

A cet effet le Bureau Exécutive doit jouer son rôle d’instance d’exécution des résolutions et recommandations de la dernière convention ordinaire du Parti de décembre 2012 ainsi que les instructions du Président National et/ou du Comité Directeur du Parti.

Mais force est de constater, depuis la convalescence du Président National, un laxisme total et un disfonctionnement notoire de cette instance dirigeante du Parti et aussi un manque de confiance criant entre les membres du Bureau Exécutif.

La plupart des militants jadis enthousiastes et confiants sont aujourd’hui déçus et désespérés par l’attitude du Bureau Exécutive qui est à la base de la démobilisation et du découragement constatés au sein du Parti.

Ce Bureau qui manque d’initiative est incapable de mettre en place les résolutions et recommandations de la Convention National ce qui est préjudiciable au bon fonctionnement du Parti.

Les textes statutaires et règlementaires, du Parti, doivent être respectés avec rigueur et sans calcul.

L’ère est grave et notre Parti court un grand risque avec ce disfonctionnement du Bureau Exécutive. Une session du Comité Directeur du Parti doit impérativement se tenir pour prendre les dispositions nécessaires afin d’impulser un nouveau dynamisme au Parti.

La jeunesse du Parti doit veiller et suivre avec beaucoup d’attention ce qui se passe au sommet de leur formation politique.

Cette jeunesse du Parti ne doit pas trahir la mémoire de ces ainés qui se sont sacrifiés pour leur léger un Parti avec un projet politique crédible et porteur d’espoir pour le peuple Tchadien.

Le RDP doit occuper la place qui est la sienne sur l’échiquier politique national et jouer pleinement son rôle de Grand Partid’alternative pour notre pays.

Le Bureau Exécutif actuel, il faut le reconnaitre, a failli et doit en principe tirer toutes les conséquences et en toute responsabilité afin de sauver le Parti à l’aube des élections qui s’annoncent.

Les militantes et militantes qui croient encore au RDP doivent-ils, par indifférence ou par passivité, observer sans réagir la déstabilisation de ce Grand Parti rassembleur ?

Joyeux anniversaire RDP, le parti de l’espoir.