Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Ministère des finances au Tchad: Djougoune Ahmat Charfadine n'obéit à personne
 

 

 
 
 

Djougoune n obéit a personne ni le ministre de finances
Voler, intimider, fouler les textes au pied, impolitesse caractérielle et caractérisée, marginaliser les collaborateurs, arrogance en vers tous les supérieurs, impunité au pays de Toumaï devenu une attitude des intouchables. 

Si non comment Djougoune Ahmat Charfadine, Contrôleur financier Adjoint peut-il se permettre de débarquer dans le bureau de son titulaire pour l’agresser et reste impuni. Ce genre de scandale ne peut être toléré ailleurs.

Ayant pris en otage au sens plein du terme, Djougoune se donne une illusion. C’est celle d’avoir la main mise sur le contrôle financier. Il faisait exactement 15: 20mn un jeudi, 24 décembre 2015, quand il débarqua dans le bureau de son chef pour décharger sa colère suite au refus de ce dernier sur le projet d’extension de son champs de compétence initié en solo. Les propos tenu à l’endroit de son titulaire sont d’une extrême aberration et obéissent à l’ère de moyen-âge. Sinon comment comprendre qu’un adjoint dont les prorogative sont déjà clairement établi par un arrêté se permette de s’en accaparer une nouvelle tranche. C’est scandaleux. Il le fait par ce qu’i l prétend proche des certains haut grades du régime et lesquels ne peuvent s’en empêcher d’arracher de gré ou de force les prérogatives de quiconque dans système administratif ou l’anormal devient plutôt normal, le culte de l’incompétence est à son comble, la transgression aux dispositions réglementaire est de mise. C’est l’anarchie. A peine deux (2) mois ce mollusque limogé du Trésor le 31 Aout 2015 pour plusieurs désordres et manquements puisse être promu à un poste aussi technique le 18 novembre 2015.
Ou être même clan que le président te prédispose à se sentir Majuscule et les autres ne sont que des minuscule serviteurs au service de la cause des détenteurs du pouvoir. Sinon des parvenus comme Djougoune Ahmat charfadine Bac + 2 parlant à peine le français n’aurait aucune chance d’accéder à un poste aussi important que celui. Idem pour son passage au trésor comme fondé premier adjoint.
La sagesse de son titulaire a prévalu pour éviter le pire. A peine un mois au poste il a voulu importer son modèle de fonctionnement, à l’image du modèle mis sur pied par le réseau qu’il avait mis en place au trésor. L’esprit de ce model opératoire obéit à une logique d’arnaque des commerçants en exigeant pour les visa des chèques et contrats un retour pécuniaire. Par analogie aux autres pratiques, celle-ci a porté ses fruits car ce villageois s’est acheté une villa dans un quartier chica côté de villa Burkina en face de restaurant le libanais. C’est une villa haute gamme loué par une entreprise chinoise, c’est de l’argent du pauvre contribuable. De même, l’ensembles des comptables sous sa coupe n’y sont pas épargné. Tout comptable provincial doit humblement tenir une ligne de conduite. C’est celle renflouer mensuellement les poche de djougoune avec une enveloppe dont le montant dépend de la substance du poste pour lequel ledit comptable est promu. Ça ne s’arrête pas là, des rapport accablants dorment dans le tiroirs de l'inspection générale des finances établissant clairement qu'il est l'auteur des détournements opérés lors de son passage comme fondée de pouvoir adjoint, surtout les fonds à envoyer dans les provinces. Comment peut-on comprendre que des personnes n'ayant aucune qualification au plan professionnel puissent encore revenir aux affaires ? Des gens mu par leurs intérêts partisans empêchent leurs collaborateurs pour la bonne marche de l'administration publique. Oh pauvres Tchad, il faut être de tel pour semer des désordres dans l'administration publique. Un jour viendra où le peuple prendra son destin en main où le virus des personnes comme Djougoune disparaîtra. Être d une ethnie nous donne t-il le droit d'occuper les postes sans en être à la hauteur ?Le ridicule ne tue pas ici au Tchad, même les incompétents s'imposent pour occuper des places au sein de l'état et semer des désordres. C’est normal qu’avec Bac + 2 ans, accompagné d’une baisse de niveau couronnée d’une impolitesse et une incompétence notoire qu’on puisse faire de pareils scandales dans l’administration.

Mais nous sommes arrivés au bout de souffle !!!! 25 ans de vol sans répit ni pitié .il est temps de stopper aucune autre intervention extérieure qui viendra briser ce système mafieux du régime MPS . Il est temps et notre responsabilité de faire comprendre au peuple tchadien la réalité et faire dégager cette force d'occupation ! Dégage !!! Dégage !!! Dégage !!! Trop !!! Trop !!! Trop !!!
UN DESORDONNE AU CONTROLE FINANCIER


.

 
 
 

-- envoyé par ALIO (all45@yahoo.fr)