Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Le Syndicat national des Pharmaciens du Tchad se mobilise contre la nomination arbitraire d’un DG à la CPA

Dans un communiqué de presse parvenu ce jour à la rédaction du blog de makaila, le Syndicat national des Pharmaciens du Tchad, s’insurge contre la nomination par arrêt N°0616/PR/MSP/SE/DGRP/2015 , attribuant le poste de Directeur à M.Hissein Magoun AHMAT à la Centrale Pharmaceutique d’Achat (CPA).

 

Pour fonder leurs argumentaires, les responsables syndicaux relevent quelques irrégularités. Ils rappellent, trois critères qui régissent les textes réglementaires de la CPA

Premier critère. L’article 14 dit que le Directeur doit être pharmacien de profession et adjoint aussi ou de gestionnaire tous de nationalité tchadienne.

Deuxième critère. L’article 15 de la CPA, dit que le DG et son adjoint, le gestionnaire les Chefs de division et le personnel cadre doivent être recrutés par le Conseil d’administration.

Et enfin, le les Syndicat National des Pharmaciens du Tchad, interpelle le Gouvernement pour son engagement pris avec le Fonds mondial et les partenaires étrangers sur la question des reformes de la CPA.

Selon eux, cette reforme est déjà entrée en vigueur depuis le 24 juillet 2015 à travers le décret N°1583/PR/PM/MSP/2015 depuis le 24 juillet 2015.

Par ailleurs, le bureau du Syndicat national des Pharmaciens du Tchad juge l’acte du Ministère de la Santé en violation flagrante du Décret signé par le Président de la République du Tchad.

 

La rédaction du blog de makaila