Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Publié par Mak

Djibouti: le rerésentant de l'USN en France, Maki Houmed-Gaba réagit aux propos de l'Ambassadeur de Djibouti sur Africa24

Djibouti: le représentant en France de l'USN, Maki Houmedgaba répond à l'interview accordée par l'Ambassadeur de Djibouti en France à Africa24

 

Maki HOUMED-GABA
87, rue des Orteaux, Appt 319
75020 Paris

Madame, Monsieur,
le directeur de la rédaction
Africa 24
Objet: droit de réponse
Madame, Monsieur le Directeur de la rédaction,

C’est avec stupéfaction que l’Union pour le salut national (USN) a suivi l’information communiquée par l’ambassadeur de Djibouti en France sur le plateau du journal télévisé d’Africa 24 du vendredi 25 décembre 2015 à l’édition de 12 Heures GMT intitulé « Djibouti, Précisions des autorités sur les récents affrontements ».

Par conséquent, et en application des dispositions de l’article 13 de la Loi du 29 juillet 1881 sur le droit de la presse, la représentation de l’USN en France demande à exercer son droit de réponse et vous demande de bien vouloir communiquer dans une prochaine édition de votre journal le texte suivant :
« Il est totalement faux d’affirmer que les Djiboutiens rassemblés le lundi 21 décembre 2015 près de Djibouti-ville pour une cérémonie culturelle étaient armés. La police a attaqué ces personnes par des tirs à balles réelles, lesquelles ont riposté par des jets de pierre. En outre, les organisateurs avaient accepté le lieu proposé par le colonel de la Police pour tenir le rassemblement. Ils ont été attaqués sans ménagement alors qu’ils attendaient de pouvoir accéder à la Place indiquée par la Police».

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur le Directeur de la rédaction, à l’expression de ma considération distinguée.

Maki HOUMED-GABA
Représentant de l’USN en France

Fait à Paris, le 26 décembre 2015