Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: que s'est-t-il passé à la place mortuaire de la défunte Itir Deby?
Place mortuaire : les drames paralleles

A la place mortuaire dédiée à la défunte Ittir Deby, des choses graves se sont produites surtout du côté des femmes : il y a de cela une semaine, Amira, la fille ainée de Deby a charcutée sa probable future coépouse : poignardée sur tous les partis sensibles du corps, seins coupés et sexé brulé C’est une récidiviste cette Amira. En effet c’est la 2ème fois qu’elle s’exerce avec sur la supposée copine de son mari sans qu’elle ne soit inquiétée, son papa de président fait taire les victimes à coups de CFA. Deby mis au courant pour cette 2ème forfaiture, aurait évacué la victime en catimini par avion. En plein deuil, les mauvaises langues ébruitent que la victime serait succombée de ses blessures. 2) – En pleine cérémonie de deuil, les 2 épouses de Zakaria Idris Deby se rentrent, se poignardent et l’un arrache l’œil de l’autre à coups de couteau. Les deux bagarreuses sont connues du milieu : l’une est la fille de Timan Deby, l’autre celle de Nassour Djamous, le frère ainé de l’ancien ComChef. Naturellement celle qui ose attaquer sans honte la femme venue travailler aux funérailles de sa tante, fusse-t-elle sa rivale ne peut être que celle qui porte le nom de Deby. On aurait frôlé le lynchage de la provocante par l’autre partie qui a gros sur le cœur contre les Deby et consorts.
Ces différents comportements en disent long sur la mal gestion de la famille par le sultan. Selon les différents commentaires, le sultan gère sa famille comme gère l’Etat ; en fait il ne contrôle rien, ne gère rien, aucun de sa nombreuse progéniture n’a dépassé le seuil du BEPC et pourtant ils occupent les plus hautes responsabilités au niveau de l’Etat et portent le plus haut grade au niveau de l’armée et de la police. Toutes les filles sont des commissaires principales et les garçons des généraux. Mal éduquées ils profitent les délices du pouvoir au détriment de la société.
Khadîdja Moussa (témoin des scènes de la famille Deby)
 
 
  -- envoyé par Khadidja Moussa (khmoussa@yahoo.com)