Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: outré et faché contre le SG de FTF

Je suis outré et fâché contre le SG de la fédération tchadienne de football

Le samedi dernier la fédération de football a organisé une assemblée générale à Moundou. J'étais de passage pour un cas de deuil, j'ai été invité à la cérémonie d'ouverture par mon oncle,qui est l'un des organisateurs. Bizarre, bien que j'aime le football que je pratique d'ailleurs, je n'ai jamais porté au coeur cette fédération qui enfonce chaque jour notre football dans l'abime. Je n'ai pas compris que cette cérémonie soit organisée dans ma ville, car, généralement c'est à Ndjaména que cela se fait. Ce que je n'ai pas encore compris a t-on réellement besoin d'une assemblée générale alors que notre équipe nationale, les Sao affrontent l'Egypte, le 14 novembre et que les enfants n'ont rien semble t-il pour démarrer dans de bonnes conditions les préparatifs?
En plus de cela, j'ai été surpris par le discours du président de la fédération qui n'a aucune cohérence. Quelque chose m'a dit de prendre une copie du discours. Bien m'en a pris. Hier en faisant des recherches sur Issa Hayatou qui est le président intérimaire de la FIFA, je suis tombé de nu. J'ai retrouvé des paragraphes entiers du discours de Hayatou prononcé lors de la 37ème assemblée générale de la CAF au Caire, le 6 avril 2015, plagié par le rédacteur du discours du président de la fédération. On m'a dit que c'est le Secrétaire général de la fédération tchadienne de football, un certain Mahamat Dembelé qui rédigeait les discours de son président. Ne connait-il pas que c'est puni par la loi le fait de plagier les discours des autres? C'est une vraie honte que ces gars là nous font subir cela s’avère vrai. Je suis outré et sidéré par cet acte maladroit qui serait posé par le SG de la fédération. S'il est incompétent pour écrire un discours d'une page et demi pour son président, qu'est-ce qu'il fait au secrétariat de la fédération? Il doit démissionner pour ne pas souiller si ce n'est déjà fait cette institution? La honte, la honte, la honte et encore la honte!


NB : Je vous envoie le discours pour comparaison. 
Merci !
R. Nathan Timithé

ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA FEDERATION TCHADIENNE DE FOOTBALL ASSOCIATION A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA HUITIEME ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE.
MOUNDOU, LE 07 NOVEMBRE 2015



• Excellence, Monsieur le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ;
• Excellence, Monsieur le Gouverneur de la Région du Logone Occidental ;
• Monsieur le Com Régiment ; 
• Monsieur le Commandant de la Légion de la Gendarmerie n°
• Monsieur le Préfet ;
• Monsieur le Maire de la ville de Moundou ;
• Messieurs les différents Chefs des services déconcentrés de l’Etat ; 
• Messieurs les Membres du Comité Exécutif;
• Messieurs les délégués;
• Honorables Invités;
• Mesdames, Messieurs.

En ce moment de retrouvaille de l’ensemble de notre grande famille de football, mes pensées vont d’abord à l’endroit de ceux qui, depuis la dernière Assemblée Générale Elective nous ont quitté. A cet effet, je voudrais m’acquitter d’un devoir, au nom du Comité Exécutif et en mon nom propre, je vous demande de bien vouloir observer une minute de silence en leur mémoire.(partie plagiée)

• Monsieur le Ministre ;
• Monsieur le Gouverneur ;
• Honorables Invités ;
• Chers Délégués

C’est pour moi un grand privilège et un réel plaisir, de saisir cette heureuse opportunité, pour exprimer à Monsieur le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ainsi qu’à nos distingués invités, mes vifs remerciements, pour avoir accepté de sacrifier de leur précieux temps afin d’honorer de leur présence la présente cérémonie d’ouverture des travaux de notre 8ème Assemblée Générale Ordinaire.

Je voudrais aussi bénéficier de ce moment exceptionnel, pour exprimer ma pleine gratitude à son Excellence, Monsieur Gouverneur pour avoir autorisé l’organisation de la présente assise à Moundou.

Dans le même élan, je saisis cette occasion pour souhaiter la bienvenue à tous les délégués venus des diverses Ligues Régionales de notre grand et beau pays. 

En effet, L’occasion qui nous rassemble aujourd’hui est à priori ordinaire, mais c’est toujours avec beaucoup de plaisir que nous vivons ces moments, fruit d’un investissement extraordinaire de chacun de nous.(partie plagiée) 


Il faut relever encore et surtout, les sacrifices que nombre d’entre nous doivent consentir, pour honorer de notre présence ces assises et y prendre une part active. Cet acte, est le signe légitime de notre amour à notre discipline pleine de vertu et des valeurs.(partie plagiée) 

Oui, nous le rappelons toujours, le football est notre passion, notre sacerdoce, forcement nous investissons temps et énergie, mettant parfois en péril notre santé et l’équilibre de nos vies familiales. (partie plagiée) 


A cet égard, délaisser pour certains nos familles, pour d’autres les importantes responsabilités que nous occupons est notre sacrifice suprême qu’il est important de saluer à sa juste mesure.(partie plagiée) 



• Monsieur le Ministre ;
• Monsieur le Gouverneur ;
• Honorables Invités ;
• Chers Délégués

Ce rappel fait, je voudrais relever que le moment tant attendu est arrivé. Pour ce faire, inscrivons-nous dans la dynamique de la présente assise qui consiste à nous interroger sur : *là où nous en sommes, et là où nous souhaitons aller*, ou bien, *de ce que nous avons accompli et de ce que nous devons accomplir.*

Fort de ces interrogations, notre ordre du jour d’aujourd’hui illustre la portée de notre lourde mission et de la nature changeante du football mondiale et dans notre pays.

Cependant, Il vous souviendra qu’en octobre 2012, nous avons soumis à votre approbation l’amendement de nos textes statutaires. Cette fois ci, nous soumettons à votre approbation l’amendement de la refonte totale de nos textes de base. 

Le seul argumentaire de cette refonte s’explique par : l’évolution du football et les lois. 
En effet, les modifications, les toilettages, les amendements doivent être non seulement nécessaires mais deviennent obligatoire aux fins de nous adapter aux réalités du moment et du temps. C’est pourquoi, la FTFA a l’obligation de s’arrimer au locomotif(grosse faute) du football de haut niveau.

En définitif, vous avez reçu conformément au délai réglementaire une compilation de nos textes et l’heure est arrivée pour que vous vous prononciez aux fins de permettre à notre football d’avoir des supports juridiques solides.

Chers délégués

Le 15 décembre 2012, vous avez placé votre confiance en nous, nous avons été élus sur la base d’un programme pour un mandat de 4 ans. Comme l’exige nos statuts, la présente Assemblée Générale Ordinaire à mis parcours est organisée à l’effet de vous permettre de nous évaluer et nous permet aussi de vous rendre compte du travail accompli. 

En effet, au lendemain de notre élection, je veux dire 2013, nous avons voulu toute de suite mettre en œuvre notre programme d’action. Dans notre entendement, nous avons pensé avoir une vision commune avec la tutelle en ce qui concerne la direction que doit prendre notre football. 
Malheureusement, nous avons traversé des périodes difficiles et tumultueuses qui n’ont pas été salutaire pour notre football et à nos projets. 

Aussi, à défaut de nous accommoder aux vicissitudes de la politique, il faut reconnaitre que les querelles et les polémiques entre le Ministère des Sports et la FTFA, entretenues délibérément par certains Cadres du Ministère ont empêché la FTFA de mettre en place sur le long terme un programme sportif qui s’inspire de la mouvance mondiale.

Le développement du football doit partir normalement de l’intérieur de la FTFA. Hélas, ce n’est rarement le cas et souvent des choses sont imposées de l’extérieur. 

• Monsieur le Ministre,
• Chers délégués ;
• Distingués Invités ;
• Mesdames, Messieurs ;

Aujourd’hui, le football de haut niveau est à l’heure de la professionnalisation. Cette professionnalisation suppose des règles, des compétences et des moyens financiers conséquents à tous les niveaux de l’échelle. 
En effet, face à l’évolution galopante du sport en général et du football en particulier, le niveau de notre football doit inévitablement suivre le rythme ou périr. 

Fort de cette thématique, la FTFA après une analyse très objective sur son destin, a cherché la solution juste, efficace et efficiente, d’où notre adhésion au Programme Performance de la FIFA à la fin de l’année 2013.

Apres une analyse allant de la Gouvernance aux autres défis qui entravent le développement et la bonne marche de notre football, nous avons organisé grâce à l’appui technique de la FIFA, un Séminaire assortit des recommandations et d’un plan stratégique. En effet, il nous est permis aujourd’hui de dire que le déclic de nos réalisations a pour socle le Programme Performance de la FIFA. 

En effet, il n’est pas superflu de nous en féliciter et de vous énumérer les quelques réalisations accomplies à savoir:

- La Coupe de la CEMAC ;
- Le Championnat National ;
- Le nouveau siège de la FTFA ; 
- Le terrain synthétique dans l’enceinte de l’Académie de Football de Milezi ;
- Deux éditions du Championnat national féminin ;
- Le contrat de partenariat des SAO avec Airtel.
-
Cette liste n’est pas exhaustive mais illustre à suffisance que notre bilan à mis parcours est globalement satisfaisant.

Par ailleurs, il faut reconnaitre que vu l’immensité de notre pays et le retard de notre football, beaucoup reste à faire.

• Monsieur le Ministre ;
• Monsieur le Gouverneur ;
• Distingués Invités ;
Mesdames, Messieurs 


Avant de finir mes propos, je voudrais rappeler que l’Assemblée Générale est au-dessus de tous et de tout. C’est elle qui fixe le cap et nous confie le mandat de mener la barque à bon port.(partie plagiée) 

C’est pourquoi, ces assises offrent donc l’opportunité à chacun des membres de la Grande Famille du Football National de s’exprimer sur d’importantes questions aux fins de nous permettre d’aller sur de nouvelles bases et vers d’autres perspectives. 
Notre souhait est de voir le débat se dérouler dans le fair-play, dans un esprit de dialogue responsable et constructif.
Sur ce, je vous remercie de l’attention que vous avez bien voulu m’accorder. 
Tous pour le jeu, tous pour le football Tchadien.
Je vous remercie

1

DISCOURS DE M. ISSA HAYATOU PRESIDENT DE LA CONFEDERATION AFRICAINE DE FOOTBALL
Ouverture officielle de la 37e Assemblée Générale Ordinaire de la CAF
Le Caire, 6 avril 2015
- Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine 
- Monsieur le président de la FIFA 
- Monsieur le président de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbes 
- Monsieur le président de la Confédération Asiatique de Football 
- Madame et Messieurs les membres du Comité Exécutif de la CAF et de la FIFA 
- Excellences messieurs les Membres du Gouvernement de la République Arabe d’Egypte 
- Excellences messieurs et dames les membres du Corps diplomatique et assimilés 
- Monsieur le secrétaire général de l’UEFA, représentant le président Michel Platini 
- Mesdames et messieurs les délégués à l’Assemblée générale 
- Distingués invités en vos titres et rangs respectifs 
- Mesdames et messieurs
L’année est certes déjà bien entamée, mais je voudrais sacrifier au préalable à un rituel, puisque la dernière Assemblée Générale de la CAF s’est tenue le 8 juin 2014. Au nom du Comité Exécutif de la CAF, je profite de l’occasion qui nous rassemble pour vous souhaiter à tous, et de vive voix, mes vœux les meilleurs pour l’année 2015. Je vous souhaite également la bienvenue ici au Caire, ville qui abrite le siège de la Confédération Africaine de Football.

Mes souhaits de bienvenue vont très particulièrement à la présidente de la Commission de l’Union Africaine, Madame Nkosazana Dlamini Zuma, qui a fait une grosse entorse à son agenda surchargé, pour assister personnellement cette fois à l’intégralité de nos travaux.
Monsieur le président de la FIFA, cher Sepp, je tiens à le réitérer ici, en Afrique vous n’êtes jamais en territoire hostile et inconnu.
Vous serez toujours ici chez vous, sur ce continent qui vous a adopté depuis 40 ans.
Messieurs les présidents de la CONCACAF et de l’AFC, seule l’amitié qui nous lie permet de comprendre les sacrifices que vous avez consentis, en bravant les longues heures de vol qui séparent vos continents respectifs et l’Afrique, pour partager ces moments avec nous. Soyez remerciés pour cette disponibilité
Excellence mesdames et messieurs,
En ce moment de retrouvailles de l’ensemble de la grande famille du football africain, mes pensées vont également à ceux qui, depuis la dernière Assemblée Générale, nous ont quittés. (Partie concernée par le plagiat)
Particulièrement Slim Aloulou qui, jusqu’à son dernier souffle, s’est investi pour le développement du football en Afrique. L’ordre du Mérite de la CAF en or lui sera décerné demain lors de nos travaux pour l’ensemble de son œuvre.
Je vous invite à implorer la grâce du Très-Haut sur les familles des disparus, et à vous lever, afin d’observer une minute de silence également pour le repos des âmes de toutes ces personnes mortes tragiquement dans nos stades.
L’occasion qui nous rassemble est à priori ordinaire. Mais c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je vis ces moments, fruit d’un investissement extraordinaire. Surtout pour qui connait les sacrifices que nombre d’entre nous doivent consentir, pour honorer de votre présence ces assises et y prendre une part active.
On ne le rappelle peut-être pas assez, mais le football n’est, pour beaucoup de ceux ici présents, qu’une passion, un sacerdoce, dans lequel ils investissent temps et énergie, mettant parfois en péril leurs santés et l’équilibre de leurs familles.
Donc, de délaisser pour certains leurs familles, pour d’autres les importantes responsabilités qu’ils occupent en dehors du football, est un sacrifice qu’il est important de saluer à sa juste mesure. (Partie concernée par le plagiat)
Un sacrifice qui n’est pas vain tant les sessions de l’Assemblée générale sont un moment clé dans la vie de notre Organisation. En effet, aucun individu, fut-il le président de la CAF, aucune autre instance, fut-elle le Comité Exécutif, aucune association membre, ne peut, au regard de nos textes, se substituer à l’Assemblée générale, organe suprême qui veille au respect des lignes directrices de notre Confédération.
L’Assemblée générale est au-dessus de tous et de tout. C’est elle qui fixe le cap et nous nous contentons de mener la barque à bon port, avec votre bénédiction et votre soutien à tous. (Partie concernée par le plagiat)
Ce rappel fait, il ne me reste plus qu’à souhaiter que, comme à l’accoutumée, nos travaux soient ponctués de débats francs, courtois et enrichissants, avec au bout des résolutions à même de renforcer, la structuration du football africain et garantir davantage son développement.
Sur ce, je déclare ouverte la 37 ème Assemblée Générale ordinaire de la Confédération Africaine de Football.
Vive le football africain !
Célébrons l’Afrique !
Je vous remercie de votre aimable attention !
 
 
  -- envoyé par Remadji Nathan Timithé (rnt235@yahoo.fr)

 

suis outré et fâché contre le SG de la fédération tchadienne de football

Le samedi dernier la fédération de football a organisé une assemblée générale à Moundou. J'étais de passage pour un cas de deuil, j'ai été invité à la cérémonie d'ouverture par mon oncle,qui est l'un des organisateurs. Bizarre, bien que j'aime le football que je pratique d'ailleurs, je n'ai jamais porté au coeur cette fédération qui enfonce chaque jour notre football dans l'abime. Je n'ai pas compris que cette cérémonie soit organisée dans ma ville, car, généralement c'est à Ndjaména que cela se fait. Ce que je n'ai pas encore compris a t-on réellement besoin d'une assemblée générale alors que notre équipe nationale, les Sao affrontent l'Egypte, le 14 novembre et que les enfants n'ont rien semble t-il pour démarrer dans de bonnes conditions les préparatifs? 
En plus de cela, j'ai été surpris par le discours du président de la fédération qui n'a aucune cohérence. Quelque chose m'a dit de prendre une copie du discours. Bien m'en a pris. Hier en faisant des recherches sur Issa Hayatou qui est le président intérimaire de la FIFA, je suis tombé de nu. J'ai retrouvé des paragraphes entiers du discours de Hayatou prononcé lors de la 37ème assemblée générale de la CAF au Caire, le 6 avril 2015, plagié par le rédacteur du discours du président de la fédération. On m'a dit que c'est le Secrétaire général de la fédération tchadienne de football, un certain Mahamat Dembelé qui rédigeait les discours de son président. Ne connait-il pas que c'est puni par la loi le fait de plagier les discours des autres? C'est une vraie honte que ces gars là nous font subir cela s’avère vrai. Je suis outré et sidéré par cet acte maladroit qui serait posé par le SG de la fédération. S'il est incompétent pour écrire un discours d'une page et demi pour son président, qu'est-ce qu'il fait au secrétariat de la fédération? Il doit démissionner pour ne pas souiller si ce n'est déjà fait cette institution? La honte, la honte, la honte et encore la honte!

NB : Je vous envoie le discours pour comparaison. 
Merci !
R. Nathan Timithé

ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA FEDERATION TCHADIENNE DE FOOTBALL ASSOCIATION A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA HUITIEME ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE.
MOUNDOU, LE 07 NOVEMBRE 2015























• Excellence, Monsieur le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ;
• Excellence, Monsieur le Gouverneur de la Région du Logone Occidental ;
• Monsieur le Com Régiment ; 
• Monsieur le Commandant de la Légion de la Gendarmerie n°
• Monsieur le Préfet ;
• Monsieur le Maire de la ville de Moundou ;
• Messieurs les différents Chefs des services déconcentrés de l’Etat ; 
• Messieurs les Membres du Comité Exécutif;
• Messieurs les délégués;
• Honorables Invités;
• Mesdames, Messieurs.

En ce moment de retrouvaille de l’ensemble de notre grande famille de football, mes pensées vont d’abord à l’endroit de ceux qui, depuis la dernière Assemblée Générale Elective nous ont quitté. A cet effet, je voudrais m’acquitter d’un devoir, au nom du Comité Exécutif et en mon nom propre, je vous demande de bien vouloir observer une minute de silence en leur mémoire.(partie plagiée)

• Monsieur le Ministre ;
• Monsieur le Gouverneur ;
• Honorables Invités ;
• Chers Délégués

C’est pour moi un grand privilège et un réel plaisir, de saisir cette heureuse opportunité, pour exprimer à Monsieur le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ainsi qu’à nos distingués invités, mes vifs remerciements, pour avoir accepté de sacrifier de leur précieux temps afin d’honorer de leur présence la présente cérémonie d’ouverture des travaux de notre 8ème Assemblée Générale Ordinaire.

Je voudrais aussi bénéficier de ce moment exceptionnel, pour exprimer ma pleine gratitude à son Excellence, Monsieur Gouverneur pour avoir autorisé l’organisation de la présente assise à Moundou.

Dans le même élan, je saisis cette occasion pour souhaiter la bienvenue à tous les délégués venus des diverses Ligues Régionales de notre grand et beau pays. 

En effet, L’occasion qui nous rassemble aujourd’hui est à priori ordinaire, mais c’est toujours avec beaucoup de plaisir que nous vivons ces moments, fruit d’un investissement extraordinaire de chacun de nous.(partie plagiée) 


Il faut relever encore et surtout, les sacrifices que nombre d’entre nous doivent consentir, pour honorer de notre présence ces assises et y prendre une part active. Cet acte, est le signe légitime de notre amour à notre discipline pleine de vertu et des valeurs.(partie plagiée) 

Oui, nous le rappelons toujours, le football est notre passion, notre sacerdoce, forcement nous investissons temps et énergie, mettant parfois en péril notre santé et l’équilibre de nos vies familiales. (partie plagiée) 


A cet égard, délaisser pour certains nos familles, pour d’autres les importantes responsabilités que nous occupons est notre sacrifice suprême qu’il est important de saluer à sa juste mesure.(partie plagiée) 



• Monsieur le Ministre ;
• Monsieur le Gouverneur ;
• Honorables Invités ;
• Chers Délégués

Ce rappel fait, je voudrais relever que le moment tant attendu est arrivé. Pour ce faire, inscrivons-nous dans la dynamique de la présente assise qui consiste à nous interroger sur : *là où nous en sommes, et là où nous souhaitons aller*, ou bien, *de ce que nous avons accompli et de ce que nous devons accomplir.*

Fort de ces interrogations, notre ordre du jour d’aujourd’hui illustre la portée de notre lourde mission et de la nature changeante du football mondiale et dans notre pays.

Cependant, Il vous souviendra qu’en octobre 2012, nous avons soumis à votre approbation l’amendement de nos textes statutaires. Cette fois ci, nous soumettons à votre approbation l’amendement de la refonte totale de nos textes de base. 

Le seul argumentaire de cette refonte s’explique par : l’évolution du football et les lois. 
En effet, les modifications, les toilettages, les amendements doivent être non seulement nécessaires mais deviennent obligatoire aux fins de nous adapter aux réalités du moment et du temps. C’est pourquoi, la FTFA a l’obligation de s’arrimer au locomotif(grosse faute) du football de haut niveau.

En définitif, vous avez reçu conformément au délai réglementaire une compilation de nos textes et l’heure est arrivée pour que vous vous prononciez aux fins de permettre à notre football d’avoir des supports juridiques solides.

Chers délégués

Le 15 décembre 2012, vous avez placé votre confiance en nous, nous avons été élus sur la base d’un programme pour un mandat de 4 ans. Comme l’exige nos statuts, la présente Assemblée Générale Ordinaire à mis parcours est organisée à l’effet de vous permettre de nous évaluer et nous permet aussi de vous rendre compte du travail accompli. 

En effet, au lendemain de notre élection, je veux dire 2013, nous avons voulu toute de suite mettre en œuvre notre programme d’action. Dans notre entendement, nous avons pensé avoir une vision commune avec la tutelle en ce qui concerne la direction que doit prendre notre football. 
Malheureusement, nous avons traversé des périodes difficiles et tumultueuses qui n’ont pas été salutaire pour notre football et à nos projets. 

Aussi, à défaut de nous accommoder aux vicissitudes de la politique, il faut reconnaitre que les querelles et les polémiques entre le Ministère des Sports et la FTFA, entretenues délibérément par certains Cadres du Ministère ont empêché la FTFA de mettre en place sur le long terme un programme sportif qui s’inspire de la mouvance mondiale.

Le développement du football doit partir normalement de l’intérieur de la FTFA. Hélas, ce n’est rarement le cas et souvent des choses sont imposées de l’extérieur. 

• Monsieur le Ministre,
• Chers délégués ;
• Distingués Invités ;
• Mesdames, Messieurs ;

Aujourd’hui, le football de haut niveau est à l’heure de la professionnalisation. Cette professionnalisation suppose des règles, des compétences et des moyens financiers conséquents à tous les niveaux de l’échelle. 
En effet, face à l’évolution galopante du sport en général et du football en particulier, le niveau de notre football doit inévitablement suivre le rythme ou périr. 

Fort de cette thématique, la FTFA après une analyse très objective sur son destin, a cherché la solution juste, efficace et efficiente, d’où notre adhésion au Programme Performance de la FIFA à la fin de l’année 2013.

Apres une analyse allant de la Gouvernance aux autres défis qui entravent le développement et la bonne marche de notre football, nous avons organisé grâce à l’appui technique de la FIFA, un Séminaire assortit des recommandations et d’un plan stratégique. En effet, il nous est permis aujourd’hui de dire que le déclic de nos réalisations a pour socle le Programme Performance de la FIFA. 

En effet, il n’est pas superflu de nous en féliciter et de vous énumérer les quelques réalisations accomplies à savoir:

- La Coupe de la CEMAC ;
- Le Championnat National ;
- Le nouveau siège de la FTFA ; 
- Le terrain synthétique dans l’enceinte de l’Académie de Football de Milezi ;
- Deux éditions du Championnat national féminin ;
- Le contrat de partenariat des SAO avec Airtel.
-
Cette liste n’est pas exhaustive mais illustre à suffisance que notre bilan à mis parcours est globalement satisfaisant.

Par ailleurs, il faut reconnaitre que vu l’immensité de notre pays et le retard de notre football, beaucoup reste à faire.

• Monsieur le Ministre ;
• Monsieur le Gouverneur ;
• Distingués Invités ;
Mesdames, Messieurs 


Avant de finir mes propos, je voudrais rappeler que l’Assemblée Générale est au-dessus de tous et de tout. C’est elle qui fixe le cap et nous confie le mandat de mener la barque à bon port.(partie plagiée) 

C’est pourquoi, ces assises offrent donc l’opportunité à chacun des membres de la Grande Famille du Football National de s’exprimer sur d’importantes questions aux fins de nous permettre d’aller sur de nouvelles bases et vers d’autres perspectives. 
Notre souhait est de voir le débat se dérouler dans le fair-play, dans un esprit de dialogue responsable et constructif.
Sur ce, je vous remercie de l’attention que vous avez bien voulu m’accorder. 
Tous pour le jeu, tous pour le football Tchadien.
Je vous remercie

1

DISCOURS DE M. ISSA HAYATOU PRESIDENT DE LA CONFEDERATION AFRICAINE DE FOOTBALL
Ouverture officielle de la 37e Assemblée Générale Ordinaire de la CAF
Le Caire, 6 avril 2015
- Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine 
- Monsieur le président de la FIFA 
- Monsieur le président de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbes 
- Monsieur le président de la Confédération Asiatique de Football 
- Madame et Messieurs les membres du Comité Exécutif de la CAF et de la FIFA 
- Excellences messieurs les Membres du Gouvernement de la République Arabe d’Egypte 
- Excellences messieurs et dames les membres du Corps diplomatique et assimilés 
- Monsieur le secrétaire général de l’UEFA, représentant le président Michel Platini 
- Mesdames et messieurs les délégués à l’Assemblée générale 
- Distingués invités en vos titres et rangs respectifs 
- Mesdames et messieurs
L’année est certes déjà bien entamée, mais je voudrais sacrifier au préalable à un rituel, puisque la dernière Assemblée Générale de la CAF s’est tenue le 8 juin 2014. Au nom du Comité Exécutif de la CAF, je profite de l’occasion qui nous rassemble pour vous souhaiter à tous, et de vive voix, mes vœux les meilleurs pour l’année 2015. Je vous souhaite également la bienvenue ici au Caire, ville qui abrite le siège de la Confédération Africaine de Football.

Mes souhaits de bienvenue vont très particulièrement à la présidente de la Commission de l’Union Africaine, Madame Nkosazana Dlamini Zuma, qui a fait une grosse entorse à son agenda surchargé, pour assister personnellement cette fois à l’intégralité de nos travaux.
Monsieur le président de la FIFA, cher Sepp, je tiens à le réitérer ici, en Afrique vous n’êtes jamais en territoire hostile et inconnu.
Vous serez toujours ici chez vous, sur ce continent qui vous a adopté depuis 40 ans.
Messieurs les présidents de la CONCACAF et de l’AFC, seule l’amitié qui nous lie permet de comprendre les sacrifices que vous avez consentis, en bravant les longues heures de vol qui séparent vos continents respectifs et l’Afrique, pour partager ces moments avec nous. Soyez remerciés pour cette disponibilité
Excellence mesdames et messieurs,
En ce moment de retrouvailles de l’ensemble de la grande famille du football africain, mes pensées vont également à ceux qui, depuis la dernière Assemblée Générale, nous ont quittés. (Partie concernée par le plagiat)
Particulièrement Slim Aloulou qui, jusqu’à son dernier souffle, s’est investi pour le développement du football en Afrique. L’ordre du Mérite de la CAF en or lui sera décerné demain lors de nos travaux pour l’ensemble de son œuvre.
Je vous invite à implorer la grâce du Très-Haut sur les familles des disparus, et à vous lever, afin d’observer une minute de silence également pour le repos des âmes de toutes ces personnes mortes tragiquement dans nos stades.
L’occasion qui nous rassemble est à priori ordinaire. Mais c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je vis ces moments, fruit d’un investissement extraordinaire. Surtout pour qui connait les sacrifices que nombre d’entre nous doivent consentir, pour honorer de votre présence ces assises et y prendre une part active.
On ne le rappelle peut-être pas assez, mais le football n’est, pour beaucoup de ceux ici présents, qu’une passion, un sacerdoce, dans lequel ils investissent temps et énergie, mettant parfois en péril leurs santés et l’équilibre de leurs familles.
Donc, de délaisser pour certains leurs familles, pour d’autres les importantes responsabilités qu’ils occupent en dehors du football, est un sacrifice qu’il est important de saluer à sa juste mesure. (Partie concernée par le plagiat)
Un sacrifice qui n’est pas vain tant les sessions de l’Assemblée générale sont un moment clé dans la vie de notre Organisation. En effet, aucun individu, fut-il le président de la CAF, aucune autre instance, fut-elle le Comité Exécutif, aucune association membre, ne peut, au regard de nos textes, se substituer à l’Assemblée générale, organe suprême qui veille au respect des lignes directrices de notre Confédération.
L’Assemblée générale est au-dessus de tous et de tout. C’est elle qui fixe le cap et nous nous contentons de mener la barque à bon port, avec votre bénédiction et votre soutien à tous. (Partie concernée par le plagiat)
Ce rappel fait, il ne me reste plus qu’à souhaiter que, comme à l’accoutumée, nos travaux soient ponctués de débats francs, courtois et enrichissants, avec au bout des résolutions à même de renforcer, la structuration du football africain et garantir davantage son développement.
Sur ce, je déclare ouverte la 37 ème Assemblée Générale ordinaire de la Confédération Africaine de Football.
Vive le football africain !
Célébrons l’Afrique !
Je vous remercie de votre aimable attention !
 
 
  -- envoyé par Remadji Nathan Timithé (rnt235@yahoo.fr)