Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Ministre des infrastructures Adoum Younousmi, ingénieur en détournement

Le Tchad, producteur du pétrole, n’a pas autant satisfait le peuple. La misère est criante. Ce pays n’a en vérité, pas évolué et n’a non plus, connu la renaissance. Les ressources abondantes ont servi à l’émergence, d’une nouvelle classe richissime. Avant l’exploitation du pétrole, pendant les échéances électorales de 1996 ; s’était constituée, une mouvance présidentielle, issue du Front Républicain. Cette mouvance a initié le despote, aux vols systématiques, que d’envoyer sa garde pourdérober les billets au trésor public. Elle a aussi engagé une vaste campagne de privatisation des entreprises publiques ; bref, un premier pas vers le pillage. Les administrateurs du détournement ont été jetés manu militari. Ils crient aujourd’hui, à l’injustice et aux gabegies !

A partir de 2003, avec la manne pétrolière, et après avoir brigué un autre mandat ; le despote changea d’équipe, et là, l’ingénieur en système de détournement arrive, à la tête d’un nouveau département, le ministère des infrastructures. Ce ministère centralise, tous les projets de construction des infrastructures, nécessaires au développement et au bien-être de la population. Or, c’est une manœuvre de détournement et d’enrichissement des partisans au pouvoir. Adoum Younousmi, organise et gère cette boite d’enrichissement ; et lui, il en a mis plein les poches. Les malversations financières sont sans précédentes, au Tchad producteur du pétrole. Les bâtiments et les routes ont été battus sans le moindre sérieux. Les routes qui se dégradent pendant l’inauguration, des bâtiments vides, un complexe universitaire sans équipements techniques, ni personnels, des bâtiments d’enseignement, dans les endroits inhabités… Les fonds mobilisés, répondront sans doute aux besoins de la population. Les détournements et enrichissements personnels est l’activité favorite de tous. Les tapages autour du thème de la renaissance, ne sont que poudres aux yeux ; essentiellement, orchestrer pour tromper la vigilance de l’opinion internationale.Dans un pays où des enfants meurent de malnutritions ; où la mortalité maternelle et infantile est très élevée ; manque des soins et centres de santé, répondant aux besoins des patients…Le changement du décor n’est pas développement. Il suffit, de constater la crise financière que traverse ce pays ; ceci est la conséquence directe des gaspillages et détournements,organisés par le pouvoir. Cette imposture ne peut se masquer. Les milliards dont ils prétendent investis dans les infrastructures ; ne correspondent pas à la réalité économique et sociale.

Prenons comme exemple, les projets d’électrification de certaines villes du Tchad. Une bagatelle de 10 484 729 103 CFA, (dix milliard quatre cent quatre-vingt-quatre millions, sept cent vingt-neuf milles Franc CFA). Ce fond n’a pas électrifié les villes en projet. Les villes en manquent même de l’eau, et la population n’espèrent pas, voir de la lumière électrique à court terme. Où est allé ce fonds destiné à l’électrification des villes ? Nous avons vu, les grosses villas du ministre Younousmi à Niamey. Et ce qu’il possède comme bien immobilier à N’Djamena, vous savez mieux que moi ! Aucun pays au monde n’a organisé, son plan de développement économique et social ; de cette façon-là. Centraliser, tout ce qui est infrastructures au sein d’un seul département, est une conception ingénieuse de vol et détournement. A l’ère actuel, les Etats sont fédérés et d’autres décentralisés. Centraliser le pouvoir politique et économique ; n’est pas démocratique, c’est du pur stalinisme.

Dorénavant, nous devons plutôt penser à la décentralisation territoriale, et chaque région automne doit s’autogérer et construit ses infrastructures suivant les besoins de la localité et de la population. La décentralisation au sens strict du terme, est la voie principale, pour un développement économique, social et culturel. Ce système en vigueur, organisé par un ingénieur plus talentueux en détournement, qu’en génie civile, est à l’origine de ce désastre économique et social.Comment la nation tchadienne récupèrera, ces immenses ressources, détournées par des tiers individus ?

 

Mahamat HASSANE BOULMAYE