Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La C.T.D.D.H s'insurge contre la anti-terroriste imposée aux populations du Lac Tchad

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongoface à la Station- Service NIMRO

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N°73/2015

 

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (CTDDH) est profondément préoccupée par le calvaire vécu en ce moment par les compatriotes habitant les iles du LAC TCHAD ; en effet, au nom de la lutte contre la secte Boko Haram et en vertu de la loi anti terroristes au demeurant liberticide, renforcée par l’Etat d’Urgence, des citoyens tchadiens innocents sont en trains de subir en silence et dans l’indifférence Générale de très graves violations des Droits humains. Ils sont souvent victimes des traitements humiliants et dégradants prohibés par l’Article 17 de la Constitution.

Si les barbares de Boko Haram ne méritent aucune pitié, rien ne justifie ces exactions aveugles et systématiques sur des paisibles citoyens.

Des témoignages concordants corroborés par des rapports réguliers des points focaux de la CTDDH dans la région attestent que les militaires tchadiens se livrent à des exactions graves sur les populations civiles au regard des dispositions de l’article 05 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

La C.T.D.D.H est profondément indignée par ces actes intolérables susceptibles de ternir gravement l’image des forces de Défense et de Sécurité.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) estime que les déplacements forcés des villageois, les brutalités, les passages à tabac, incendie des habitations, les destructions des bétails des récoltes et des biens des populations sont des manquements graves aux principes régissant le Droit Humanitaire.

La CTDDH affirme qu’autant la lutte contre Boko Haram est louable et doit être fermement menée, autant, les droits fondamentaux et élémentaires des personnes sans rapport avec ces terroristes doivent être respectés ; sans perdre de vue les sacrifices énormes en vies humaines consentis par les forces de défense et de sécurité, sacrifices pour lesquelles hommages doivent leurs être rendus, elle exige des militaire un minimum de discernement dans leurs traques des membres de la secte terroriste. On peut efficacement lutter contre le terrorisme et respecter les Droits de l’homme.

La CTDDH en appelle au sens de responsabilité des autorités centrales et régionales afin que cette lutte contre boko Haram ne soit pas menée au détriment des Droits fondamentaux des populations de la Région du LAC.

La Convention Tchadienne pour la défense des Droits de L’Homme (CTDDH) rappelle au Gouvernement qu’il est impératif de faire de la région du LAC, une de ses priorités en termes d’investissement afin de créer des emplois susceptible de permettre aux jeunes de sortir du désœuvrement, et de ne plus constituer un vivier pour la sinistre secte Boko Haram, ceci parce que le gouvernement est en partie responsable de cette situation.

Les fonds dépensés dans ce « recensement électoral biométrique »qui n’est rien d’autre qu’un élément du dispositif de fraudes massives à venir ainsi que certaines dépenses de prestige pouvaient utilement être investies pour le développement de la région du LAC, ce qui permettra d’apaiser les tensions et de régler beaucoup de problèmes dans cette région.

La CTDDH exige la cessation immédiate de ses actes gratuits et demande la création à terme d’une commission d’enquête susceptible de démasquer les auteurs de ces manquements afin qu’ils puissent répondre de leurs actes.

Fait à Ndjamena le 25/11/2015

Le Secrétaire Général

 

 

Mahamat Nour A. IBEDOU