Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Courrier du citoyen dépité face au sabotage du récensement au Tchad

Mon cher makaila,
Je saisis cette occasion pour te faire part de mes inquiétudes par rapport au semblant du recensement biométrique, qui nul n'a besoin de douter constitue une tragique comédie pour notre patrie. N'ayant pu esquiver la biométrie, le MPS et ses tentacules sont désormais dans la logique du sabotage dudit recensement pour conduire l'opposition devant le fait accompli en mettant en application l'article 193 du code électoral. D'ailleurs la liste électorale avait été mise a jour a dessein a cet effet. Nos radars placés dans la Tandjile nous ont rapporté les faits suivants: a bolo dans la tandjile centre le recensement est arrêté faute du groupe électrogène malgré l'engouement de la population pour s'acquitter de son devoir,pir le délégué de la CENI mère qui s'occupe du département de la tandjile ouest ,un certain BASSISSOU ex employé de la radio terre nouvelle de bongor a mit en application la notion du "frerisme" tchadien en nettoyant des bureaux de recensement les opérateurs formés au bénéfice de ses neveux, cousins et copines trouvés sur le terrain. Il aurait appris cela, par ces rapprochements avec les ex animateurs du projet PRODALKA qui ne jurait que par le principe HIMO(haute intensité de la main d'œuvre locale).Dans la plupart des cas, les imprimantes donnent de fil a retordre aux agents qui déjà veulent déposer leur démission, car disent ils deux jours de formation pour un travail aussi délicat comme celui-ci c'est du piment a consommer. Notre source nous indique que le délai de 45 jours est irréaliste car en 10 jours certains centres par la faute de maitrise du logiciel par les agents ou du caprice des machines sont encore a 343 personnes enrôlées... Vivement que le MPS ait pitié des tchadien et que du sérieux soit mit pour qu'on nous épargnée du ridicule même s'il tue pas le Tchadien.

 

Confidentiel.