Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Subventions des partis politiques au Tchad: Kalzeubé Payimi brille par son silence

Selon les sources avérées émanant de la primature, le vendredi 22 octobre 2015 le premier ministre Kalzeubé Pahimi a reçu le nouveau bureau de coordination du CNDP. Lors de cette rencontre, les acteurs politiques ont posé au chef du gouvernement la question de la subvention allouée aux partis politiques. Kalzeubé Pahimi a été informé de la fausseté constatée dans le tableau de répartition de la subvention destinée aux partis politiques éligibles que les réseaux sociaux et la presse ont largement commenté.

Au lieu d’assumer sa responsabilité en tant que chef du gouvernement, pour prendre des mesures drastiques et coercitives afin de sanctionner les auteurs et les complices de ce faux et détournement de deniers publics, le premier ministre a brillé par son incapacité de régler ce problème et a instruit tout simplement son ministre de l’administration du territoire à suspendre le paiement de la subvention des deux partis incriminés.

Une source sûre provenant des nos antennes du trésor public nous informe qu' une première vague de virement de subvention aux 44 partis éligibles y compris les deux partis fraudeurs à savoir AFP ( montant de virement : 6 365 903 francs) et CNPDT/Action ( montant de virement : 11 459 099 francs) est effective depuis le mardi 27 octobre 2015. Cette information a été confirmée par plusieurs dirigeants des partis politiques.

Le président de la république vient de créer une Inspection Générale de l’Etat (IGE), un organe chargé de lutter contre la corruption et le détournement de biens publics. Nous lui disons qu’il aura du pain sur la planche car en 25 ANS du pouvoir, il a fabriqué que des voleurs ; d’ailleurs, il a reconnu publiquement lors de son dernier passage à kourma ,’il n’est pas aidé et qu’il est entouré des voleurs.

 

Source: anonyme