Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Procès Habré: Mahamat Hassane Boulmaye évoque l'imposture

Procès Hissein Habré, l’imposture en partie civile

 

La parodie de justice organisée contre Hissein Habré à Dakar, ne rend pas justice aux victimes du Tchad. La justice dont le peuple attendait n’est pas celle-là. Cette procédure judiciaire est d’abord, une démarche extérieure ; en d’autre terme, le procès est fait par des étrangers. D’abord, Kadhafi l’ennemi mortel du président Habré avait tout fait pour pendre, Habré au croc de boucher. Les millions de dollars qu’il a mobilisé pour la cause ; a donné comme effet, la Chambre Africaine Extraordinaire. En utilisant, un nombre très minime des victimes pour faire un procès contre Habré, en plus de cela, le despote Idriss Deby, tente de tirer la couverture de son côté. Le peuple victime des terribles guerres civiles veut toujours savoir la vérité, chercher la vérité à partir de quel moment ? Puisque, les victimes ne sont pas seulement de 1982 à 1990, il faut aller plus loin, au Temps de N’Garta Tombalbaye ; général Maloum, Lol Mahamat Choua, Goukouni Weddey, Hissein Habré et Idriss le « tâgût » ; ajoutons à ces présidents, tous les partisans qui ont collaboré ; voilà les vrais coupables. Ne croyez pas être innocent, vous avez non pas servis le Tchad, vous vous êtes servis du Tchad, en servant des despotes ! Alors, vous êtes tous coupables. Même si Habré a tué, 40 000 personnes ; il ne fera certes pas seul, ces crimes. Juger un seul homme comme responsable, de ce qui s’est passé au Tchad ; est en soi une injustice.

Ils ont torts les tchadiens qui défendent Hissein Habré ou autres acteurs politiques ; pour un Tchad meilleur, ils passeront tous en procès. Ce procès guidé de l’étranger n’est pas la volonté de la majorité des tchadiens. Tous les tchadiens sont victimes, le clan même de Hissein Habré, est aussi victime. Aucune, famille tchadienne n’a échappé à ces atrocités. En dehors, de ceux qui ont été fusillés, torturés, emprisonnés ; il faut aussi tenir compte de ces guerres que ces acteurs ont provoqué et qui ont fait des milliers des victimes innocentes. Demandons des comptes à tous ces acteurs politiques qui ont activement collaboré avec ces régimes. Combien sont-ils ? Très minoritaire, tenter un procès contre eux, ne mettra pas en cause, la sécurité de l’Etat. Rien qu’en leurs posant la question, pourquoi ils se sont battus et causés un tel ravage ? Monsieur Goukouni Weddey, vous croyez être innocent ? Non, le principal accusé, après Hissein Habré, devrait être vous ! Vous n’avez jamais dit, exactement pourquoi, vous avez fait ça ? Si vous trouvez à l’époque Hissein Habré, arrogant, prétentieux et hautain, comme vous avez l’habitude de le qualifier ; est-il plus négatif que le despote Idriss Deby ? Vous ne supportez pas Hissein Habré au nom du Tchad et du peuple ; et soutenir Idriss Deby au nom du Tchad et du peuple ! Trouvons cela ridicule, monsieur le chef de canton !

Toutefois, nous ne considérons aucun acteur politique d’innocent. Beaucoup des acteurs parlent comme si, ils ne sont pas responsables. On peut trouver des raisons pour atténuer la part de responsabilité, mais impossible d’être innocent. A l’époque âgés entre 20 30 ans, et d’un niveau scolaire, élémentaire, secondaire ou des défaillants des facultés françaises, un peu alcoolisés. Hissein Habré était le plus cultivé d’entre eux. Au lieu de l’écouter, ils se sont opposés et aujourd’hui, tous donnent raison à cet homme qu’on trimbale indignement ! Ces acteurs, aujourd’hui, âgés, malades, affaiblis, se croient responsables de rien ; ils prétendent, en plus d’avoir servis l’Etat ! Nous qui avons combattu de 2003 à 2010, sommes aussi coupables ; pour avoir causé du mal au peuple et à son nom. Etre naïf politique, ce prendre part à des actions politiques et chercher à se déculpabiliser, si le résultat est négatif ; ça fait aussi lâche. Ne croyons pas échapper à un quelconque procès, seul la tombe sauvera !

L’imposteur Idriss Deby, le coupable au plus haut degré ; tente aussi ridiculement à se déculpabiliser. Hissein Habré ne peut être jugé sans Idriss Deby, impossible, cela ne fera en aucune manière justice. Qui a est l’exécuteur du Wadi Hama ? Le com-chef de FAN, Idriss Deby, pour venger son frère, Hamid Deby, avait exécuté des centaines des combattants de FAP, fait prisonniers. Le procès Hissein Habré, pour nous, victimes des injustices, la très forte majorité des tchadiens, n’est pas une priorité. Il faut manger, se soigner s’éduquer ; alors on pourra chercher à comprendre, rien que pour l’Histoire contemporaine de notre pays. L’imposture d’Idriss Deby dépasse les limites. Il garde les vrais témoins et envoie son petit-frère, Oumar Deby, qui était à l’époque de coup d’état d’avril 1989, âgé de 11 ans ! Le despote Deby à toujours manqué du respect au monde.

La justice dont il nous faut n’est pas répressive ; ou certains rancuniers profitent pour régler des comptes. Plusieurs exemples des procès ont eu en Afrique, nous devons nous inspirer de ces exemples. En Afrique du Sud, il a été question de justice et réconciliation nationale, ceci est compatible avec le contexte sud-africain. Tandis que notre contexte, serait compatible avec l’exemple Rwandais ; des procès populaires au niveau des régions décentralisées et dans la capitale, pour juger les gros poissons. En somme, nous devons sécréter, selon le contexte, une démarche judiciaire pour réécrire l’Histoire contemporaine de notre pays.

Mahamat HASSANE BOULMAYE