Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Preuve des vols généralisés des biens publics au Tchad
Preuve des vols généralisés des biens publics au Tchad
Preuve des vols généralisés des biens publics au Tchad
Preuve des vols généralisés des biens publics au Tchad
Preuve des vols généralisés des biens publics au Tchad

Avec le régime MPS, le vol des deniers publics a atteint son point le plus culminant. Nous sommes tombés sur un document officiel signé par le ministre sortant ABDERAHIM BREME HAMID qui montre à suffisance le plan de vol à grande dimension organisé le MPS pour s’accaparer de l’argent des contribuables tchadiens.

Tout à commencer au mois de juin dernier lorsque la cour des comptes a sorti la liste des partis politiques éligibles à la subvention l’année 2014. Sur la base de l’article 56 de la loi N°19 portant charte de partis politiques qui stipule que :

Les obligations des partis politiques éligibles à la subvention de l’Etat sont les suivantes :

  1. Justifier la tenue régulière des instances statutaires du parti (assemblée générale, session, congrès, etc.)
  2. Disposer d’un siège national exclusivement destiné aux activités du parti, distinct d’un domicile ou d’un bureau privé
  3. Disposer d’un compte bancaire ouvert auprès d’une institution financière installée au Tchad
  4. Tenir un inventaire annuel des biens meubles et immeubles et présenter les comptes annuels du parti à la cour des comptes avant le 31 mars de chaque année
  5. Justifier de la provenance de ses ressources financières et de leur utilisation
  6. Présenter une demande écrite au président de la cour des comptes

Ainsi la cour des comptes a déclaré 78 partis éligibles à la subvention 2014 sur 174 partis que compte le Tchad.

Le ministère de l’administration du territoire a reparti d’une manière très illégale la somme d’un milliard de francs destinée aux partis. Tenez vous bien le MPS a encaissé 635 359 404 francs sur un milliard. Pire encore le parti CNPDT/ACTION qui n’a pas des conseillers communaux, on lui attribut 20 conseillers fictifs pour encaisser 11 459 099 francs. De même pour le parti AFP qui a officiellement un seul conseiller communal se retrouve avec 10 conseillers fictifs qui lui rapportent 6 865 903 francs.

Le ministère de l’administration a mis même en cause la décision de la cour des comptes en rejetant 12 partis sur les 78 déclarés éligibles. C’est ainsi va le tchad du président IDRISS DEBY n’importe qui peut voler libérèrent sans inquiétude. Car le détournement des deniers publics est institutionnalisé sous ce régime des prédateurs. Ni le président de la république, moins encore le premier ministre sont incapables de prendre des décisions pour arrêter cette terrible honte.

Source confidentielle