Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

  Le Tchadien ordinaire n’a pas manque’ de commenter sur le limogeage du directeur des douanes, votre petit frère comme si cela suffisait de clore le débat qui pourtant d’une grande importance semble être un débat de fond. 
En relations publiques, ceci ressemble à redorer votre image de leader comme un exemple à suivre par tous.
Monsieur le président, à l’approche des échéances électorales et avec les conditions économiques actuelles, ce procédé’ ne nous convainc guère parce que honnêtement nous sommes fatigués de cette drôle de gymnastique et du bruit médiatique pour nous distraire.
Sans analyser tous les contours et dans les conditions normales, votre petit frère n’aura jamais le poste de directeur de douanes et je crois bien une complaisance, une connivence de votre part. Disons que c’était un incident et que vous présentez vos excuses au peuple tchadien en ce temps difficile de crise financière et qui pourrait bien confirmer cette thèse.
A partir de cet incident de la douane, je prends encore l’odieux exemple des jeunes zaghawas ou de vos proches qui ont été’ propulse’ au plus haut niveau de tous les cordons financiers sans en avoir les compétences requises pour ces fonctions. . Prenons le cas de la cimenterie, la raffinerie de djarmaya, les douanes, les ambassades, l’armée etc.… Une sorte de cacophonie croyez moi. De surcroit, votre grand frère nous a suffoque’ avec le coût service de téléphonie depuis son programme planifie’« bonne arrivée » aux telecom.Aujourd’hui, le Tchad est l’un des pays où les communications internationales sont les plus chères. Comment prévoyez-vous maintenir Daoussa comme ministre de postes et Telecom? De surcroit ce monsieur a rendu la vie difficile aux agents de la Sotel.
Pardonnez-moi, votre grand frère, neveux, cousins, nièces et autres sont des aspirateurs économiques qui ne se fatiguent jamais. Ceci est un danger et n’est pas sans conséquences économiques négatives et corruption endémique dont les impacts se font sentir depuis longtemps dans le pays. 
Donc, nous pouvons dire que c’est une sorte de privilège qui leur permet d’avoir le dessus, une sorte de rampe dans l’espace économique, loin de l’illustration de l’excellence. Cela se traduit par un vrai obstacle au développement dont vous êtes le seul responsable. 
Les mots me manquent monsieur le président, vous n’êtes pas à la hauteur de vos ambitions politiques. 
A notre niveau, on se pose tant des questions sur vos proches qui sont incapables de redresser la barre et ne pourront jamais y arriver et vous entant que leader pouvez répondre à ces interrogations et attentes des citoyens.
En toute connaissance de cause, Je suis en droit de vider le cœur même si cela conteste votre point de vue sans vous faire fâcher puis qu’il s’agit de la gestion de la chose publique.
Ca sent mauvais Monsieur le président, la chambre a besoin d’être aérée. 
Amèrement, plus Tchadien.
hussein78@hotmail.com
 
 
  -- envoyé par Nasser hussein (hussein78@hotmail.com)