Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les abandonnés du Bahr-El-Gazal au Tchad

Dans un précédent article, nous avons rouspété sur le sort de nos compatriotes tchadiens, orpailleurs dans le Sahara, Tchad, Niger, Algérie. Les mois passés, à Agadez, au Niger, les forces de défenses et sécurités nigériennes, se sont livrées à une répression féroce contre les orpailleurs. Les Nigériens sont en générale, très sympathiques. Certainement, leur « Gourou » est en complicité avec le despote du Tchad ! Au cours de la semaine écoulée, une liste des détenus tchadiens, est publiée sur le Blog Makaila. Nous avons dénombrés plus de soixante-dix (70) prisonniers, parmi lesquelles des mineurs et des blessés. Ceux-là, ont eu la vie sauve ; beaucoup des disparus ont aussi été signalé. Ces prisonniers ne sont ni terroristes, ni rebelles, ni autres aventuriers ; ils sont tout simplement, des chercheurs d’or. Et ces pauvres orpailleurs, sont dans la majorité, ressortissants du Bahr-El-Gazal. Ces jeunes gens, à l’instar de toute la jeunesse tchadienne, sont victimes d’un système de mal gouvernance.Les victimes sont des coupables et les coupables sont innocents ; ainsi va l’Afrique !

La société impose de fois des anormalités ; la rué vers les richesses est le phénomène social, qui vide le pays de sa jeunesse. Une jeunesse malformée, mal encadrée, mal orientée, bref mal éduquée, tombera sans nul doute, dans des aventures sans lendemain. L’inexistence de l’Etat et de l’administration a conduit bon nombre des citoyens en exil ; et ceux qui y sont, ne rentreront pas. Le Tchad est un pays, pris en otage par une oligarchie analphabète, assistée par des cadres illettrés. Dans cet imbroglio institutionnel et financier, beaucoup se sont enrichis de manière frauduleuse. Voyant, des individus s’enrichir, les jeunes perdront, tous goût aux études et aux œuvres plus constructives. La région du Bahr-El-Gazal, est l’une des régions la plus défavorisée du pays. Les jeunes ne trouvant pas des possibilités d’emploi et d’ascension sociale ; se sont rués vers la recherche d’or.

Depuis plus d’un an, des mines d’or ont été découvert partout dans le Sahara ; dans le sud de l’Algérie, le nord du Niger et du Tchad. Nous ne pouvons pas vous expliquer ce phénomène, mais, autour de ces mines, se produisent des crimes et des atrocités inhumaines. Le Tchad est sous la forme d’une gouvernance absurde ; en effet, on parle de « géopolitique », c’est-à-dire chaque région est représentée par un de leurs au gouvernement ou au sein des grandes instances de l’Etat. Ils sont normalement appelés, à prendre au sérieux le sort, de leurs concitoyens et particulièrement ceux de leurs régions. Ces jeunes orpailleurs, détenus en Algérie n’ont aucune défense, l’Etat tchadien, n’a jamais défendu des citoyens victimes à l’étranger. En revanche, en Europe ou aux USA, à cause d’un seul citoyen, l’Etat mobilisera toutes ses ressources pour le ramener au pays.Les pseudos autorités du Bahr El Gazal, ne font qu’afficher leurs indifférences, non seulement vis-à-vis du pays, mais de leurs frères et parents. Il n’y a pas des députés dans cette région ? Aucune autorité, ne pourra s’intéresser au sort de leurs frères ? Si on ne vous appelle pas, par vos prénoms, mais par des titres, députés, ministres, directeurs, etc. Et qu’on vous respect, ce n’est pas parce que, vous êtes princes !Les citoyens vous respectent, parce qu’ils espèrent un jour, être défendu face aux injustices.

Les parents, frères et amis des détenus, mobilisez-vous-même ! Vous n’avez pas des dirigeants, ni des autorités. Cherchez vos frères et vos enfants, vous-même, parents des détenus !

 

Mahamat HASSANE BOULMAYE