Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Sassou N'Guessou

Sassou N'Guessou

COMMUNIQUE DE PRESSE – Tournons la Page – Gabon, 23 octobre 2015, 6h (Paris)

 

Le Congo en danger : il faut vite intervenir !

Depuis quelques jours, le peuple congolais dans une large majorité manifeste dans les principales villes contre le projet de référendum annoncé par le Président Denis Sassou Nguesso aux fins de modifier la Constitution pour briguer un mandat supplémentaire à la tête de la République du Congo. En réponse à ce droit constitutionnel de manifester pacifiquement, le pouvoir de Sassou Nguesso répond pas la répression et des assassinats des citoyens aux mains nues.

Face à la situation extrêmement grave qui prévaut dans ce pays voisin où des acteurs de la société civile sont les plus actifs de la région-région, berceau de la coalition internationale Publiez ce que vous Payez, les organisations de la société civile gabonaise à travers le Mouvement ça suffit Comme ça ( branche locale de la campagne internationale « Tournons la page ») exprime sa profonde indignation et sa désapprobation vis-à-vis des évènements dramatiques en cours dans ce pays frère qui résultent de volonté d’un homme de se maintenir au pouvoir par un coup d’Etat constitutionnel.

Déterminé à violer l’ordre constitutionnel de son pays et à organiser contre la volonté du peuple congolais un pseudo référendum, le dictateur Denis SASSOU NGUESSO a entrepris depuis quatre jours de semer la terreur à travers une répression de grande ampleur contre les manifestants pacifiques qui protestent à Brazzaville et sur l’ensemble du territoire congolais contre ce coup d’état constitutionnel.

Cette répression orchestrée par le régime en place depuis 32 ans vient rappeler à la face du monde sa vraie nature, responsable des pires atrocités lors de la guerre civile que le Congo Brazzaville a connu entre 1997 et 1999 et dont SASSOU NGUESSO fut le principal instigateur et planificateur.

En effet, durant cette guerre des milliers personnes ont été massacrées par les milices aux ordres en toute impunité. La parfaite illustration des crimes de ce régime a été la disparition de centaines de personnes au Beach de Brazzaville soit 353 personnes. Rappelons qu’en mai 1999, des milliers de Congolais qui avaient fui la guerre civile sont rentrés au port fluvial de Brazzaville. 353 d’entre eux ont disparu. Leurs familles accusent le régime du président Sassou Nguesso de les avoir assassinés.

Aujourd’hui, la gravité de la situation au Congo Brazzaville requiert la mobilisation et l’engagement de la communauté internationale contre les agissements criminels et anti-démocratiques de ce régime qui, contre vents et marées a décidé de se maintenir au pouvoir, plongeant de ce fait le Congo dans le chaos et la désolation. Partout à Brazzaville et à l’intérieur de la République du Congo, les milices à la solde d’un homme font régner la terreur. Des paisibles citoyens sont massacrés au vue et au su de la communauté internationale.

C’est pour cette raison que nous dénonçons le silence complice de la France, dont le discours de François HOLLANDE vient davantage jeter le discrédit sur la politique de soutien du Gouvernement français au régime criminel de Denis SASSOU NGUESSO.

Le Mouvement ça Suffit Comme ça s’étonne et s’indigne des déclarations de Monsieur François Hollande, Président de la République française, le 21 octobre 2015, en conférence de presse. Interrogé sur la situation en République du Congo, endeuillée après une journée de répression violente ce mardi 20 octobre 2015, Monsieur Hollande a répondu que le Président congolais avait le droit de consulter le peuple sur la question d’une nouvelle Constitution. Rappelons qu’une nouvelle loi fondamentale permettrait à Monsieur Denis Sassou Nguesso, au pouvoir depuis 32 ans, de se présenter pour un nouveau mandat aux élections présidentielles de 2016.

Par cette déclaration, le président français apporte son soutien aux manœuvres engagées par le pouvoir en place pour modifier la Constitution, contre toute légalité et légitimité, et permettre le maintien au pouvoir à vie du Président actuel.

Cette nouvelle posture de François Hollande, vient en contradiction avec son discours tenu lors du Sommet de la Francophonie de Dakar, 30 novembre 2014 au cours duquel il déclarait « Il peut y avoir des révisions de Constitutions quand elle a été adoptée par un peuple avec des règles pour les candidatures, il ne peut pas être question, à quelques jours d'un scrutin, de changer l'ordre constitutionnel».

La société civile gabonaise condamne sans réserve la répression au Congo et appelle le peuple courageux de la République du Congo à se lever comme un seul homme pour exercer sa souveraineté en maintenant la pression sur SASSOU et ses milices. Le Mouvement ça Suffit Comme ça demande à l’Union Africaine d’appliquer les sanctions nécessaires devant les velléités monarchiques de SASSOU NGUESSO et son obsession à verser le sang des populations civils du Congo qui aspirent à un mieux être démocratique après 32 ans de pouvoir sans partage du clan SASSOU. Avant que le Congo ne sombre dans une nouvelle tragédie, il est urgent d’intervenir car la vie de millions de personnes est en danger.

 

Fait à Libreville, le 23 octobre 2015

Marc ONA ESSANGUI :

Tel : +241 07294140 – E-mail : marc.ona@brainforest-gabon.org

Georges MPAGA :

Tel : +241 07519932 – E-mail : gmpaga@gmail.com

Marcel LIBAMA :

Tel : +241 04230397 - E-mail : mlibama@yahoo.fr