Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Nagoum Yamassoum

Nagoum Yamassoum

Notre constat est évidemment pertinent. Tout effet, qui se produit à une cause. Notre pays a manqué des dirigeants politiques. Qu’est-ce qu’un dirigeant politique ? C’est le guide qui maitrise et conçoit les systèmes politiques.

Le projet de société est conçu, par ceux qui sont capables de produire intellectuellement. Mais, cela n’est pas suffisant, il faut associer, savoir et vertu, qui fera le personnel fiable de l’Etat. Prenons l’exemple du constitutionnaliste tchadien, Nagoum Yamassoum.

 

Il dispose du savoir sans vertu, puisque sa passion est liée à son ventre et à sa queue, véritable bourricot ! Nous réitérons encore nos propos, nous sommes conditionnés et aliénés, par un système à sens unique. Nous disposons peu des repères culturelles, ne faisons pas l’effort, de reconstituer notre civilisation enterrée, par le modernisme hégémonique.

Au Tchad, les potentats coloniaux, « les blancs noirs », se sont convertis en dirigeants politiques ; alors, ils ont dévasté l’Etat, l’administration et les valeurs qui y sont liées ; et ignorent jusqu’à là, les principes fondamentaux d’une république. Parler correctement français, ne fait pas du dirigeant fiable ; l’homme doit avoir beaucoup de fierté et une consistance humaine, inspirés des valeurs de nos ancêtres. Ceci pourra devenir garde-fou, pour empêcher le dirigeant de violer le contrat social. Si, nous ne pensons pas à nos valeurs ; nous serons tout simplement lâches, mous, égoïstes, pleutres et malhonnêtes. Les amateurs politiques qui ont dirigé et qui dirigent aujourd’hui, sont des individus sans repères idéologiques et ni notion d’Etat ; Enarques sans charisme et ni valeurs administratives. Jamais, ils ne seront fiables ; je suis intimement convaincu. Puisque, un homme d’Etat, n’acceptera jamais l’illégalité et ne cautionnera pas. Pourquoi, ils ont conduit le Tchad dans cette impasse ? Ils ont plus pensé à leurs viles personnes, et ils ont renié leurs missions des hommes d’Etat.

Les guerres civiles successives sont les principales causes de cet imbroglio politique et social. Cette situation trouble a permis à des personnels subalternes et analphabètes de se hisser au sommet de l’Etat. Confier un airbus, à un pseudo pilote ; la catastrophe est assurée, ne soyons pas étonné, si nous galérons ! Ce dérapage n’est pas d’aujourd’hui, elle date des indépendances. René Dumont n’a pas tort d’écrire « Afrique noire est mal partie ». Ceux qui sont de niveau très élémentaires, conditionnés par le système colonial, assimilés et aliénés ; prennent le jeune Etat en charge. La crache est vécue, révolte populaire, fondation du FROLINAT ! Les noirs blancs ont conduit le destin de toute une nation vers la catastrophe, l’impasse actuelle. Les aveugles politiques au lieu de concevoir le Tchad, et son organisation politique, administrative, territoriale, économique, sociale, culturelle…Ils ont chacun, voulu être chef de file ! Tellement c’est entré dans les mœurs politiques, même les éleveurs des chèvres, prétendent de diriger des régions et des sous-préfectures ! Les directeurs des directions, c’est des fonctionnaires sans diplômes. Ceux qui n’ont pas eu le courage et l’intelligence d’obtenir, se sont payés, ce papier qu’on imprime partout. D’ailleurs, les activistes et blogueurs tchadiens, avec les partenariats des activistes français, menons une enquête exclusive sur la question, auprès de certaines universités françaises. Nous vous tiendrons, au courant.

Nos dirigeants politiques au lieu de s’opposer à ce malade qui dirige le Tchad. Ils se sont tous rangés comme des moutons de Panurge. Certains se sont mis à la disposition du despote, comme des véritables couillons et ont aujourd’hui, une énorme tâche sur leurs sales boubous illicites. Comment est-ce que, un responsable politique, soucieux de l’avenir de sa nation, se permet de bourrer des urnes au profit d’un tricheur ? Quelle est cette conscience intellectuelle ? Comment est-ce que, un dirigeant politique, de très haut niveau, se réduit aux tâches des chefs traditionnels, en prenant comme garant, des membres de son clan ? Et s’ils sont Boko-Haram ? Si vous n’avez pas confiance aux institutions, pourquoi est-ce que vous n’avez pas osé changer ? Vous savez soutenu un vautour et maintenant vous payez ! Ne criez pas au scandale politique. La règle du jeu en politique, on peut se permettre de décapiter un amateur, qui ne sait pas danser dans le monde fou et criminel de politique et de l’Etat. Vous regardez beaucoup les chaines françaises ; rappelons-nous, de Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin ; Dominique Strauss Kahn etc. les exemples sont nombreux. Au Tchad beaucoup y sont passés ; et les moutons, chacun attends son tour.

 

Mahamat HASSANE BOULMAYE