Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : De quelle élection nous parlent-t-on?

Pendant que des fonctionnaires peinent à avoir leur salaire, pendant que le panier de la ménagère n’est que l’ombre de lui-même, pendant que ici et là, on nous parle de récession, le gouvernement de N’Djamena dans un sursaut d’orgueil bestial envoi par dizaine dans les chancelleries tchadiennes un peu partout dans le monde, de soi-disant agents de récemment de la CENI pour les « futures élections » de 2016 dont les résultats sont connus d’avance. Dans certaines ambassades tchadiennes, le nombre de compatriotes ne se compte que sur les doigts de la main, se résumant à quelques étudiants.

Dans chaque ambassade, des éléments de la sous-ceni ont été coptés par les résidents ou les employés de l’ambassade, allant du gardien au jardinier. Les délégations de la CENI venues de N’Djamena se comptent par dizaine de personne par ambassade, et chaque membre a droit à un frais de mission de 300.000 francs CFA par jour, sans compter les frais d’hébergement et de nourriture, toujours à la charge de l’état. Pendant que le contribuable tchadien dépense pour ces « toto » qui par manque de personne venant pour le récemment, profitent pour faire les lèche-vitrines, aller à la recherche des véhicules d’occasion, remplissant des containeurs des pneus, de chaussures, de balles d’habits usagés et autres bric-à-brac d’occasion pour les revendre à N’Djamena, les autres, le petit peuple, lui continu a galérer, comme si, il n’a aucun droit de jouir des ressources et biens du Tchad. Il est aussi à noter que les membres de la sous-ceni, ont aussi droit à ces fameux 300.000 francs, même si dans la réalité, la facture sera le double ou le triple de ce qu’on refilera au contribuable.

 

Un tchadien decouragé