Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Affaire Ibni : compromis ou compromission ?

Assailli par des appels et des messages électroniques suite à l’information révélée par les sites Letchantropus et Tchadactuel, relative à l’audience qu’aurait accordée Idriss Deby à Hicham Ibni Oumar, fils de l’opposant tchadien, Ibni Oumar Mahamat Saleh, notre blog tente péniblement de vérifier les faits.

Depuis dimanche, les rumeurs folles répandues dans la capitale tchadienne, ont très vite atteint leur vitesse de croissière et un point de chute sur la toile surexcitée par les informations selon lesquelles, Idriss Deby aurait reçu en audience Hicham Ibni Oumar Mahamat Saleh, fils de l’opposant enlevé en 2008 et dont la disparition est imputée au régime tchadien.

Si la rédaction du site Letchantropus, a eu le privilège de s’entretenir avec l’intéressé, qui a confirmé l’information sur cette audience avec Idriss Deby, auteur de l’enlèvement d’Ibni Oumar Mahamat Saleh, il est toutefois, difficile de vérifier avec exactitude quelle était la date de cette rencontre au palais.

Par ailleurs, le site Tchadactuel, pourtant bien informé sur les activités du palais, observe une prudence sur la rencontre et dit tenter de vérifier l’information.

D’autre part, informée par la nouvelle, des journalistes de Rfi et autres tentent de joindre l’avocat de la famille Ibni Oumar Me William Bourdon pour avoir sa version.

De toutes les manières, l’affaire Ibni Oumar a pris une dimension internationale au point que la ramener au niveau national, pose problème à Idriss Deby même si une résolution à l’amiable est obtenu entre lui et les membres de la famille, les organisations internationales et les démocrates engagés dans la procédure judiciaires, ne céderont à aucune négociation.

Si c’est un compromis, Idriss Deby, est perdant,  et c’est une compromission, les parties contractantes en sont aussi perdantes.

 

 

Makaila Nguebla