Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: pourquoi les cadres de Moussoro s'entredéchirent-ils pour le MPS?

Mahamat Abderamane‏


Pourquoi s'entre déchirent-ils, pour un parti (Mps) qui connaît une évolution cahotant dans le bahr-Elgazal? Une lutte de positionnement pour ce parti dont l'Inconséquence des politiques se traduit par une situation de précarité dans le bahr-Elgazal en vaut -il la chandelle? s'interroge, le grand Blogger originaire de bahr-Elgazal Souleyman Mahamat Obyeskemi. Pour aborder ces questions délicates et difficiles à entamer en cette période où les adeptes des mps cortège, dalla-dalla, tai-ézi et mps-pose-piège sont à fleur de peau et se livrent un combat à travers des points de presse et des réunions de confirmation d'allégeance ou d'appel à une bonne volonté obligée de réconciliation, nous avons essayé de scruter le champ de bataille de près. Selon nos scrutateurs quatre (4) enjeux principaux expliqueraient l'intensité des coups bas, coups de gueule, campagne de charme dans l'arène actuelle de mps-moussoro:
1- Les structures régionales du mps seraient l'antichambre du pouvoir. Autrement dit pour être député, ministre, DG, sous-préfet..........Le Mps régional est le passage obligé;
2- L'enrichissement: l'étiquette mps faciliterait la conquête des marchés très lucratif mais aussi l'amassage de sommes énormes grâce aux cotisations de nombreux commerçants gazalais qui ne sont pas versés à la caisse mps;
3- le poste de secrétaire général fait de facto son récipiendaire une sorte de conseiller spécial de tous les affaires régionaux.


4- la lutte de classe et de génération. Il y a d'un côté les "magania"nostalgique de la période de féodalité des chefs traditionnelles et de leadership politique de leurs descendants qui veulent reprendre la main. De l'autre, les miskines d'hier, victimes, déplacés par la faute des chefs qui se sont enrichis grâce au commerce, émancipés grâce à l'école et qui ont réussi à inverser l'équilibre d'hier. A ce dernier groupe s'ajoutent les aspirants à la conquete des trônes de leur ancêtres, et autres....... Mais il y a aussi et surtout la jeune génération très active qui veut se frayer une place en piétinant ou en jouant des coudes à l'instar de AladjMi et autres.

 
 
  -- envoyé par souleyman mahamat obyeskemi (suommh@hotmail.com)