Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le Sultan Idris Deby Itno sort-il le Joker ou il se tire une bale sur le pieds?

Dans les habitudes de notre dictateur invétéré de faire des déclarations incongrues et sans lendemain.

La copie qu'il nous a servie à l'occasion du 55é anniversaire de" l'indépendance" de notre pays est trop salée. Nous avions eut l'habitude de nous modeler avec les sorties impromptues du Sultan, mais cette fois ils nous lâche des couleuvres abominables dans nos assiettes.

Pour la première fois, il reconnait officiellement en face de tous, qu'il n'a jamais été élu par le peuple Tchadiens. Il nous dit j'y suis je reste. C'est ce que tous les Tchadiens le savent; même ceux qui pour des raisons diverses, ont toujours tenu à l'accompagner pour lui servir de justificatif de légitimité absolument nocive.

Y'aura t- il des tchadiens qui vont encore nous parler de processus électorale? de CENI, d'un organe de dialogue et consorts? Non; en l'absence de dignité et du respect aux autres, ayons la décence de conserver un minimum d'harmonie avec notre conscience.

avec sa sortie dramatique et perfide, Deby exprime une perversité crue, avec une arrogance insolente face au peuple tchadien.

C'est en faite une réponse du berger à la bergère. Profondément choqué et ébranlé par le forum militant TROP CE TROP, il a laissé parler son subconscient.

Cette dérive impériale ne peut s'expliquer que par le dédain que Deby exprime vis à vis des tchadiens. Autrement dit, rien ne justifie un tel défi à un peuple entier.

En tout cas ni pour Idris Deby lui même, ni pour ceux qui militent pour se débarrasser d'une gangrène qui n'a que trop durée, rien ne sera ou se fera comme par le passé.

Capable de n'importe quoi pour pérenniser son pouvoir, Deby fait de Boko Haram l'épicentre de son action politique. On est en droit de se douter de tout ce holà fait autour de cette sinistre organisation avec laquelle il a sans doute des accointances multiples.

Toute la tribulations qui a couté chère aux Tchadiens en vie humaine, en définitif ne sont provoquées que pour justifier une reprise en main du peu de parcelle de liberté détenue encore par les quelques rares sociétaires de notre pays.

Deby se trompe largement. Boko Haram aujourd'hui n'est plus le petit groupe monté pour quelques actions frauduleuses. Dés le moment où, celui ci a fait allégeance à l'Etat Islamique, il entre de plein pieds dans cette théorie aveugle de l'Islamisme dénommée "ADMINISTRATION DE LA BARBARIE"ادارة التوحش L'arrestation de Alassiri à l'Aéroport de Bayrût au moment où il s'envolait pour le Nigeria n'est qu'une preuve supplémentaire.

Dans ce cas, les sorties en découpoir de notre dictateur couteront très chère à notre pays. Deby n'a certainement pas lu l'administration de la barbarie. Il s'agit d'une étude scientifique, historique, politique, sociale, économique et religieuse de chaque zone de leur intervention. Nous nous trouvons complètement encerclés et son ami Albechir serait le premier à le vendre. Les Libyens qui se canardent entre eux s'entendent tous dès qu'il s'agit du Tchad de Deby. Ces deux fronts se retourneront tôt ou tard contre le Tchad.

C'est pourquoi mis à par la lutte que nous menons pour nous débarrasser de la dictature, il faut sérieusement se pencher sur les solutions à envisager face à ce monstre. D'ailleurs une bonne alternance est l'une de porte de sortie.

Deby étant un soldat, il ne comprend que le langage des armes. Il est temps qu'il comprennent que les armes ne tuent pas les idées.

D'autre part il s'en prend à ces mentors français à travers une déclaration péremptoire et incongrues. Deby est incapable de comprendre que les attitudes politiques changent en fonction d'intérêts et que les contrats ne sont pas immuables. Les puissances gèrent en même temps, des contrats contradictoires avec des parties aux intérêts contradictoires; comme elles peuvent sceller une alliance de fortune. Notre Deby est certainement pris au piège quelque part. Haaa.

Si non, il ne fallait pas attendre vingt cinq ans de pouvoir pour comprendre que le CFA est une monnaie de singe.

Aussi il est claire qu'il veut en faire un moyen de chantage; Le Tchad est souverain n'est ce pas? A t il besoin de lancer un appel à l'Afrique lorsqu'on sait la limite et la faillite de UA? Non que Deby ne prennent pas les Tchadiens pour des guignols.

Lorsque le colonel de frégate Didier Ratshiraka avait claqué la porte sur Mr le premier ministre Français Mesmer en 1973, le lendemain le Madagascar a quitté la zone Francs. Ils n'ont pas attendu une décision Africaine. Lorsque le président Modibo Kaita du Mali avait quitté la zone francs il n'a pas demandé une position Africaine. lorsque le président Moctar ould Dada de Mauritanie a créé son ouguiya il n'a pas attendu une décision Africaine. Il s'agit des décision souveraines d'un pays.

Que Deby ne nous amuse pas avec un marchandage à ciel découvert. S'il est sérieux il n'a pas a épiloguer sur la question.

Lorsque Kadhafi appelait à une monnaie Africaine commune, il avait déjà lui sa propre monnaie. Que Deby prenne sa décision et par la suite il demandera aux Africains de le suivre son exemple; autrement dit c'est de bla-bla-bla.

Aboulanwar Mahamat Djarma