Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La concurrence déloyale entre producteurs d’eau embouteillée au Tchad finira-t-elle par ronger ses propres instigateurs?

Depuis quelques mois, un climat malsain sévit dans le secteur agro-alimentaire au Tchad, particulièrement dans le domaine des eaux embouteillées appelées communément eau minérale.
Pour rappel, il existe actuellement plusieurs producteurs d’eaux embouteillées dont les plus connus sont Crystal et Eau Vive (que sont produites par les Brasseries du Tchad), Excel, La Rosée et enfin Life, la dernière et nouvelle eau minérale du fils du Président Deby.


Tout a commencé par le lancement officiel de Life en juin, qui n’a visiblement pas lésiné sur les moyens pour investir dans une publicité extrêmement onéreuse : des écrans géants par-ci, des panneaux publicitaires par-là, les affiches de Life inondent tout N’Djamena. Tout ceci est légitime si le but final est de faire connaître son produit par le public, dans le strict respect des règles de la concurrence. La concurrence elle-même est une bonne chose puisqu’elle permet au public de faire son meilleur choix qualité/prix parmi une gamme des produits disponibles d’une part, et de l’autre, au fournisseur d’élever son produit à un standard de qualité acceptable. Malheureusement, Life ne semble pas connaitre des limites pour arriver à ses fins.
Le premier concurrent qui s’est senti particulièrement visé est apparemment le géant de la sous-région (les Brasseries du Tchad dont quelques employés et des grossistes lui auraient été dérobés par Life). Celui-ci réagit en doublant sa production en inondant N’Djamena de Crystal et d’Eau Vive.

Depuis, des rumeurs folles sont colportées par les uns et les autres, chacun vantant les vertus de son produit et traitant les autres eaux de tous les noms d’oiseaux. Les mauvaises langues disent même que le récent contrôle ministériel qui s’est déversé sur les agro-alimentaires trouve son explication dans ce duel absurde.
Que cherchent-ils? Veulent-ils imposer aux Tchadiens un seul produit? Et qu’adviendra-t-il du choix des consommateurs?
Si telle est la stratégie à adopter pour réussir en affaires, attendons de voir qui y laissera des plumes.
Ayoub Ali
Un consommateur indigné!

-- envoyé par Ayou Ali (ayoubali@hotmail.fr)