Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 Idriss Deby Itno ne cesse de répéter " j'ai marqué l'histoire "...En quoi?

" Personnellement, même si je quitte le pouvoir aujourd'hui, j’ai la satisfaction de penser que j’ai quand même marqué l’histoire." Idriss Deby Itno

 

Idriss a tellement trompé ses compagnons et leur a montré toutes les profondeurs de l'infidélité et de qu'il se trompe lui-même, n'ayant plus de candidats à tromper.

J'ai marqué l'histoire, ose-t-il. Il le répète ces temps-ci quotidiennement et à volonté à ces thuriféraires.

 

Idriss, ce n'est pas vrai et je vais t'aider à comprendre ton erreur de lecture. Comment Idriss aurait pu marquer l'histoire, même celle uniquement du Tchad, quand de nombreux autres tchadiens plus grands que lui n'ont pas osé cette arrogance de dire qu'ils ont marqué l'histoire? Et Dieu sait, de nombreux tchadiens sont plus grands qu'Idriss Deby, rien que dans la fonction de président.

 

Idriss a marqué la petitesse et les bas étages de saletés mais pas la grandeur du peuple Tchadien, pas la grandeur des descendants des Sao.

 

Aucun tchadien, aucun fils digne du Tchad ne citera un jour une parole de sagesse, de générosité, de vérité et d'amour apprise d'Idriss Deby Itno. Est-ce ça marquer l'histoire?

 

En tant que président de la republique, as-tu tenu un seul discours historique qui a marqué les esprits comme l'ont fait Thomas Sankara, Sekou Touré, Patrice Lumumba,...?

 

Savez-vous pourquoi la jeunesse éduquée cite par exemple Sankara ou Lumumba plusieurs décennies après leur mort ? La politique de ces hommes était accès sur le peuple et pour le peuple. Ils auraient joué le jeu de l'impérialisme et mettre à l'abri leurs familles mais ils ont choisi le peuple et choisi d'impliquer le peuple dans leurs politiques.

 

Aucun président ne peut marquer l'histoire de son peuple ou de son pays sans compter avec ou impliquer son peuple. Idriss Deby Itno a commis l'erreur d'exclure le peuple tchadien. Ça c'est la première erreur fatale d'Idriss Deby.

Non Idriss, après toi, nous ne nous souviendrons pas de toi, mais de ceux vivants qui ont pillé le pays avec toi pour qu'ils restituent aux tchadiens les biens communs volés.

 

Pour se souvenir des morts, il faut que ces morts soient dignes !!!! Ça, Idriss l'as oublié ? C'est sa deuxième erreur fatale et irréparable !!!!

Je me permets de dire à Idriss qu'un homme qui a toutes les chances et les occasions de marquer éternellement l'histoire de son peuple et qui a gaspillé tant d'occasions ne saurait marquer l'histoire de son peuple.

 

Idriss Deby Itno ne sera jamais un grand nom, mais un nom qui ressemble à celui de Mobutu. Où sont les mobutus ? où se cachent-ils ? Qui voudrait porter un tel nom aujourd'hui? Deby pose-t-il ces questions ?

 

Hamad Guera

hamad.guera@gmail.com