Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Dakar: soutien du GRAT à l'Union Nationale des Etudiants Tchadiens (UNET)

 


 

Le GRAT soutient l’Union Nationale des Etudiants Tchadiens (UNET)


Le Tchad ne va nulle part, au regard des développements de ces dernières années. Le cycle de violence pratiquement jamais interrompu, les violations continues des droits de l’homme, l’échec de la réforme du secteur de l’enseignement supérieur, les intimidations et répressions étatiques contre certains opposants, des journalistes des étudiants, des menaces contre le peuple ( Conférence de presse du Président Déby le 11 aout) , et plus généralement l’effritement du processus de démocratisation, sont autant de signes d’une crise persistante et d’un régime aux abois. Face à cette situation, le gouvernement, dans sa fuite en avant, s’en prend sans raison aux étudiants pendant que les assassins et les corrompus bénéficient de la complaisance et de l’impunité de la clique au pouvoir.
Le Groupe de Réflexion et d’Action pour le Tchad suit avec préoccupation les arrestations sans motif des étudiants et le maintien en prison dans les conditions inhumaines de M. Nadjo Kaina, président de l’Union nationale des étudiants tchadiens (UNET).
De manière croissante, le gouvernement actuel reproduit les méthodes de la dictature de Habré pour taire les voix d’opposition, par l’entremet des mêmes institutions policières et des pratiques qui ont formé la colonne vertébrale du système Habré des années durant.
Le GRAT condamne fermement l’atteinte à la liberté syndicale, l’atteinte à l’indépendance de la justice et le traitement policier et judiciaire des problèmes sociaux et éducatifs. Les accusations formulées contre les étudiants visent en fait à sanctionner la revendication estudiantine et l’action syndicale. 


Le GRAT appelle à la libération immédiate de tous les étudiants emprisonnés , à l’abandon des poursuites à leurs égards et à l’ouverture d’un dialogue sérieux avec la centrale syndicale estudiantine. La répression systématique ne résoudra pas les problèmes de la jeunesse et des étudiants tchadiens.


C’est pourquoi le GRAT appelle à la constitution d’un réseau de solidarité avec les étudiants qui aura vocation à briser l’isolement des étudiants et fera échec à ces politiques absurdes.


Le GRAT appelle l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur mais aussi tous ceux, individus, syndicats, associations, partis, qui rejettent l’injustice et l’oppression à soutenir publiquement la lutte légitime des étudiants tchadiens.
Fait à Dakar le 15 aout 2015
Pour le Secrétariat Exécutif
Evariste DJETEKE

 
 
 

-- envoyé par Evariste DJETEKE (kodjeteke@yahoo.fr)